Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: UA, CEEAC et ONU se félicitent des efforts de la mise en œuvre de l’accord de paix

Par Erick NGABA

Cérémonie de la signature d'accord de paix à Bangui@Erick Ngaba

Cérémonie de la signature d’accord de paix à Bangui@photo Erick Ngaba

Bangui 11 février 2020— (Ndjoni Sango) : L’Union africaine (UA), la Communauté Economique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) et l’Organisation des Nations unies (ONU), se félicitent des efforts consentis dans la mise en œuvre de l’accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA (APPR). C’est à l’occasion du premier anniversaire de la signature le 6 février 2019 à Bangui, de cet accord que ces organisations internationales témoignent leur reconnaissance aux efforts entrepris par les partis signataires dans la mise en œuvre de l’Accord.

Le 6 février 2020, le gouvernement, les 14 groupes armés, les garants et facilitateurs de l’accord de paix, ont évalué la mise en œuvre en œuvre de l’accord de paix de paix signé l’année dernière. L’UA, la CEEAC, et l’ONU réaffirment leur soutien à la mise en œuvre intégrale de cet Accord. Ceci par rapport aux progrès accomplis dans la mise en œuvre.

« Nous saluons l’engagement renouvelé du Président de la République, Faustin Archange TOUADERA et de son gouvernement en faveur de la paix, ainsi que les efforts déployés par toutes les parties prenantes qui illustre l’importance vitale de la mise en œuvre de l’Accord. Nous sommes toutefois préoccupés par les retards dans la mise en œuvre de certaines priorités essentielles de l’Accord, conçues pour consolider la stabilisation du processus de paix », indique le communiqué.

Pour ces organisations, l’accord demeure la seule voie viable vers une paix durable en République centrafricaine. A cet égard, les garants et facilitateurs appellent tous les signataires, notamment les groupes armés et gouvernement, à respecter pleinement leurs engagements au titre de l’Accord.

« Nous encourageons également le peuple centrafricain, y compris les partis signataires et non signataires, les acteurs politiques, la société civile et les associations de femmes et de jeunes, à continuer de soutenir la mise en œuvre de l’Accord, le retour à une paix durable et à la stabilité en RCA. Nous réitérons notre condamnation ferme de tous les actes de violence qui continuent d’entrainer des pertes en vies humaines, des blessés et des mouvements de personnes déplacées internes ainsi que de dégâts matériels. Nous lançons un vibrant appel à l’attention des signataires et des non-signataires de l’Accord pour la cessation définitive des violences, le respect scrupuleux de l’Accord et rappelons que toute entrave à l’Accord exposera ses auteurs à des mesures appropriées prises par les 3 organisations, conformément à l’Article 35 de l’APPR-RCA », lit-on dans le communiqué.

La communauté internationale à travers l’UA, CEEAC et ONU, réitère son attachement au dialogue comme seule voie vers la paix véritable, et demande instamment à toutes les parties d’utiliser les mécanismes de résolution des différends prévus par l’Accord.

« Nous rappelons avec insistance que toute attaque contre les populations civiles, le personnel des Nations unies et les travailleurs humanitaires peut faire l’objet de poursuites judiciaires, conformément à la législation centrafricaine et au droit internationale », poursuivent les garants et facilitateurs de l’accord.

En tant que Garants et Facilitateur de l’accord, UA, CEEAC et ONU réaffirment leur engagement à travailler ensemble pour le succès dudit Accord.