Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: élection du CNJ, Sierra Maurice Mambissi annonce sa candidature

Par Erick NGABA

Sierra Maurice Mambissi, candidat à la présidence du CNJ entouré de son équipe@photo Marly Pala.

Bangui 4 février 2020—(Ndjoni Sango) : A l’approche de l’élection des membres du Conseil National de la Jeunesse, les candidatures à ladite présidence se multiplient. Sierra Maurice Mambissi est l’un des candidats pour la course à la présidence dudit conseil. Il a déclaré sa candidature ce samedi, 1er février lors d’un point de presse, tenu à l’omnisport de Bangui.

Le Conseil National de la Jeunesse est une entité qui sert d’intermédiaire entre la jeunesse de la République Centrafricaine et les autorités. Il est neutre et défend les causes de la jeunesse sans tenir compte d’appartenance ethnique, politique et religieuse.

Mais après les crises qui ont secoué le pays, cette entité s’est détournée de son objectif au détriment de la politique. En ce sens que la plupart de ses membres du bureau appartiennent ou sont soutenus par des partis politiques.

Un grand défi à relever, selon Sierra Maurice Mambissi, diplomate de formation et candidat à la présidence du CNJ.

« Ma décision de me présenter à l’élection du Conseil National de la Jeunesse est guidée par le souci de mettre mes expériences en leadership au profit de ma génération au moment où elle connait un énorme déficit du relèvement. Je veux bâtir un Conseil National de la Jeunesse centrafricaine fort, ambitieux, solidaire et unique en son genre. Et je souhaite affronter ce challenge avec vous, chère jeunesse de toute ethnie, de toute religion, de toute localité de notre territoire ainsi que de toute sensibilité philosophique puis politique sans aucune exception et avec nos compatriotes jeunes, vivant à l’étranger », a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs déclaré son engagement pour la promotion multisectorielle.

« je m’engage à promouvoir le secteur socio-économique, culturel et politique, que j’en ferai une priorité afin que la génération centrafricaine jeune et consciente puisse se retrouver dans le concert des nations et être autonome dans la gestion des choses publiques », a-t-il poursuivi.

Le mandat des membres de bureau du Conseil National de la Jeunesse est de trois ans renouvelables. Mais le bureau précédent a été élu depuis la transition de 2014 et est à l’origine de beaucoup de désordres, citant entre et autres les bagarres, la mauvaise gestion des biens dudit conseil et le népotisme. Cette nouvelle élection s’avère nécessaire pour changer la donne.

Il faut signaler que cette déclaration vient cinq jours avant le congrès et l’élection aura lieu le 8 février prochain.