Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: les conducteurs de taxi-moto de Bimbo5 désormais indépendants à l’initiative de Omer Alban Dolé-Dobia

Par Marly PALA

installation des membres du bureau des taxi-motos de Bimbo 5@photo Marly Pala

Bangui 25 février 2020— (Ndjoni Sango): Les conducteurs de taxi-moto de la commune de Bimbo 5 sont désormais indépendants, après plusieurs années passées sous tutelle du bureau de Ouango dans le 7ème arrondissement de la ville de Bangui. La mise en place du nouveau bureau a eu lieu le vendredi 21 février dans la salle des jeunes de ladite commune, en présence de plusieurs autorités locales.

Située à la sortie sud de la capitale centrafricaine, la commune de Bimbo 5 se trouve aux abords de la rivière Oubangui, où certaines de leurs principales activités des habitants sont la pêche et les travaux champêtres. Et ils pratiquent aussi les activités génératrices de revenu, dont le commerce de taxi-moto.

Mais depuis plusieurs années, ces conducteurs ne sont pas structurés, faute de structure. Car ils sont sous tutelle du bureau de Ouango, alors que Bimbo 5 est une commune à part. C’est pourquoi ils ont mis en place un bureau afin d’être structurés.

Une manière de réglementer ces conducteurs afin d’éviter des dérapages, d’après Omer Alban Dolé-Dobia, superviseur du Mouvement Cœurs-Unis et l’initiateur de bureau dans ladite commune.

« Depuis que nous travaillons dans la commune de Bimbo 5, nous avons constaté que les conducteurs de taxi-moto d’ici ne sont pas organisés. C’est pour cette raison que nous avons mis en place ce bureau pour qu’ils puissent être indépendants afin de mieux se structurer. Car depuis qu’ils sont sous tutelle du bureau de Ouango, nous avons constaté avec amertume qu’ils sont abandonnés à eux-mêmes et chacun fait ce que bon lui semble. Donc ce nouveau bureau est un atout pour un retour à l’ordre. Je demande à ces conducteurs d’être responsables, car ils sont trop souvent traités de bandits et d’insolents. Donc je veux qu’ils fassent preuve de maturité pour relever le défi », a-t-il affirmé.

Une satisfaction pour Gabriel Dimanche Gonenzapa, délégué du nouveau bureau, qui promet ramener l’ordre dans ce milieu.

« Je ferai tout ce qui semble important pour qu’ensemble, nous puissions relever ce défi. Car notre commune est largement en retard du point de vue structurel. Donc les uniformes et le statut de réglementation sont nos premières priorités », a-t-il signifié.

Il faut signaler que les conducteurs de taxi-moto de la commune de Bimbo 5 ont longtemps été sous tutelle du bureau de Ouango dans le 7ème arrondissement. Ce nouveau bureau est une innovation pour le retour à l’ordre dans cette commune.