Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: les habitants de Ngoumbélé sensibilisés sur l’APPR-RCA par l’ONG Défis et Objectifs

Par Fiacre SALABE

sensibilisation des habitants de Ngoumbelé sur l’accord de paix

Bangui 16 mars 2020— (Ndjoni Sango) : Les habitants du village Ngoumbélé, située sur la route de Sibut dans la préfecture de la Kémo, ont été sensibilisés au cours de la semaine dernière sur l’accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA). Une initiative de l’ONG Défis et Objectifs, en partenariat avec la mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

La vulgarisation de l’accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA), est l’un des défis majeurs à relever par les garants et facilitateurs de cet accord que sont, la Minusca, l’Union africaine et la CEEAC.

En sus de la vulgarisation, la question de l’appropriation de l’APPR-RCA par la population, constitue un des enjeux de la mise en œuvre dudit accord négocié entre le gouvernement et les groupes armés à Khartoum, et signé le 6 février 2019 à Bangui.

Cette dynamique de vulgarisation et d’appropriation de cet accord par la plus grande majorité des citoyens centrafricaine, a animé l’ONG nationale Défis et Objectifs d’aller vers les populations du village Ngoumbélé, sur la route de Sibut, devant les sensibiliser davantage.

Durant deux jours, les responsables des organisations de la société civile de Ngoumbélé, les leaders religieux et communautaires, en passant par les représentants des mouvements des jeunes et femmes, ont pris part activement à l’atelier de sensibilisation sur le contenu de cet accord de Bangui.

Après s’être imprégnés de l’accord présenté par la responsable de l’ONG Défis et Objectifs Pulchérie Lala, les participants n’ont pas hésité à s’interroger sur la question du régime de sanctions prévu par l’article 35 dudit accord vis-à-vis de certains groupes armés signataires qui continuent de commettre des exactions contre les populations civiles centrafricaines.

D’autres ont souligné de passage, la problématique de transhumance qui paralyse la paix au sein de leur localité respective.

« Il est vrai que cet accord a permis le retour progressif de la paix au sein de notre localité, mais beaucoup restent à faire. Et il faut que les bourreaux qui excellent encore dans les exactions, soient traduits devant la justice, puisque cela est prévu par cet accord», a précisé Michel Adramane, point focal de l’ONG Défis et Objectifs à Ngoumbélé.

D’aucun des participants ont souhaité l’élargissement de la vulgarisation de cet accord, dans les villages environnants, afin que tout le monde en profite. De son côté, la responsable de l’ONG Défis et Objectifs Pulchérie Lala, appelle les bénéficiaires de cet atelier de vulgarisation à faire large écho des acquis de cet accord, pour que toute la population locale en soit bien imprégné.

Tout porte à croire que dans le souci de vulgariser cet accord encore moins compris par la majorité des citoyens centrafricains, les garants et facilitateurs feront tout pour mettre la main à la poche, afin d’appuyer les organisations de la société civile qui brillent dans la sensibilisation autour de l’APPR-RCA auprès des populations.