Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: l’OFCA de Bossangoa enfin dotée d’une maison de la femme

Par Grace NGBALEO

Inauguration de la maison de la femme, OFCA de la ville de Bossangoa@photo Grâce Ngaléo

Bangui 10 mars 2020— (Ndjoni Sango): L’Organisation des femmes centrafricaines (OFCA) de Bossangoa, préfecture de l’Ouaham située à 305 kilomètres de Bangui, dispose désormais d’un siège pour abriter ses activités. Dénommée la Maison de la femme de Bossangoa, la remise officielle des clefs a été effective ce samedi 07 mars 2020 en prélude à la célébration de la Journée Internationale des Femmes(JIF).

Cet édifice est composé d’une grande salle de réunions, de 2 bureaux et d’une véranda. Il est construit par la Minusca dans le cadre du projet de Réduction des Violences Communautaires(RVC).

La Maison de la femme est un espace qui permettra aux femmes de Bossangoa de s’impliquer dans le processus de résolution de crise notamment la mise en œuvre de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation(APPR).

Elle permettra également à ces femmes de participer au processus électoral ainsi qu’à la restauration de l’autorité de l’Etat. Un ouf de soulagement pour Odette Namsona présidente l’OFCA de Bossangoa.

« Nous avons plus de souci pour organiser nos activités. C’est sous les manguiers que nos réunions se tiennent au part avant, mais avec l’appui de la Minusca nous avons maintenant un cadre propice nos diverses activités pour .Cette maison marque le point d’une véritable autonomisation de la femme de l’Ouham », a-t-elle mentionné dans son discours de circonstance.

Pour Alain Sitchet, chef de Bureau de la Minusca de Bossangoa, la remise de la Maison des femmes en veille du 08 mars, est un moment clé et hautement symbolique pour les femmes et les habitants de Bossango.

Les femmes ont enfin un édifice pour échanger et organiser des activités de sensibilisation afin de changer les mentalités et donner aux femmes la place qu’elles méritent dans la préfecture de l’Ouham.

Aussitôt, après l’inauguration, la Maison des femmes de Bossangoa a abrité une conférence débat, portée sur la question des droits de la femme, sa participation dans la consolidation de la paix et au processus électoral. Organisée par l’Association des femmes professionnelles de la Communication(AFPC), cette activité a mobilisée une centaine de femmes de Bossangoa.