Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: lourde perte de la Minusca dans l’attaque contre 3R de Sidiki à Kouï

Par Erick NGABA

Crache de l'avion sénégalais de MINUSCA à Bouar
Crache d’un avion de combat de la Minusca à Bouar après avoir été touché durant le combat avec les ééments de 3R à Kouï

Bangui 29 septembre 2019— (Ndjoni Sango) : La Minusca a encaissé une lourde perte en vies humaines et matérielles au cours d’une opération menée contre la position du mouvement rebelle « 3R » de Sidiki Abbas, dans la commune de Kouï, à l’ouest de la République centrafricaine. Près d’une dizaine de mort de deux côtés, un hélicoptère et deux chars onusiens neutralisés, voilà le bilan partiel d’un rude combat avec les éléments armés de 3R le jeudi dernier, selon des sources concordantes.

Une opération des casques bleus onusiens contre le mouvement 3R, a été un échec cuisant pour la Mission Multidimensionnelle et intégrée des Nations unies pour la Stabilisation en République centrafricaine, MINUSCA. Tout était parti d’une attaque des casques bleus de la Minusca sur les bases du mouvement dénommé Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R), dans la commune de Kouï, à environ 120 km de la ville de Bouar à l’ouest du pays.

En effet, la Minusca a mené dans un premier temps, une opération aérienne aux environs de 9 heures locales à l’entrée de la commune de Kouï où sont basés les éléments armés de 3R dans la brousse.

Selon des sources contactées par Ndjoni Sango, des raids aériens des casques bleus onusiens ont pilonnés une base de 3R dans la brousse sur une colline à l’entrée de la commune Kouï. Les leaders du mouvement ont intimé, pendant ce temps, l’ordre à aux éléments du mouvement de ne pas riposter à l’attaque des casques bleus onusiens, notamment les militaires portugais et Sénégalais déployés aux seins de la Minusca.

De 9heures à 14 heures locales, des chars de la MINUSCA avançaient vers Kouï en provenance de la commune d’élevage de Nième pour appuyer l’attaque aérienne. A ce stade de l’opération avec l’avancée des chars, les responsables de 3R se sont rendu compte d’une provocation de la MINUSCA dont l’objectif de l’opération était de déstabiliser la zone sous contrôle du mouvement.  

Ainsi, les responsables de 3R, dépassés par l’action de la Minusca jugée étant de la provocation, ont du changer d’avis pour entrer dans la danse avec les casques bleus onusiens. L’ordre a été ainsi donné aux éléments de 3R de répondre à la ce qu’ils qualifient de provocation de la part de la Minusca.

Le combat a été violent dans la brousse avec les casques bleus de la Minusca qui ont opéré par voie aérienne et terrestre.  En dépit de tout, les éléments de 3R ont pu neutraliser deux chars de la Minusca, et un hélicoptère des casques bleus onusiens qui a fini par subi un crash dans la ville de Bouar au moment d’un atterrissage forcé.

Cette attaque des casques bleus onusiens est considérée par les habitants de Kouï, comme une provocation dont l’objectif est de créer l’instabilité dans la zone nord-ouest occupée par le mouvement 3R. Or, cette zone connaît une libre circulation de biens et personnes après la signature de l’accord de paix entre le gouvernement et les responsables des 14 groupes armés, le 6 février 2019 à Bangui. r