Centrafrique : l’ONG Plan renforce la capacité des leaders communautaires en protection de l’enfance

0
11016
SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

img_20160928_160530-copie
Les participants à l’atelier@/Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 05/10/16 (Ndjoni Sango) : La protection de l’enfance en période de conflit constitue une préoccupation majeure pour l’ONG Plan Internationale Centrafrique qui a réunie plus de 42 leaders communautaires de différentes localités de Bangui, mercredi 27 septembre dernier, dans le cadre d’un renforcement de capacité.

La salle de conférence du centre de la mère et de l’enfant a servi de cadre à un atelier de réflexion organisé par l’ONG Plan International. L’atelier  vise à amener les leaders communautaires à prendre en compte l’importance de la protection de l’enfance pendant les conflits. Le but principal est de montrer aux familles d’accueil de l’ONG Plan comment prendre en charge les enfants victimes de conflit armé.

« Notre mission est d’amener les familles d’accueil avec lesquelles nous travaillons ensemble à contribuer au retrait de ces enfants qui sont encore aujourd’hui dans les rangs de certains groupes armés à se retirer et regagner leurs familles. Nous avons des financements des projets qui prennent en compte les enfants associés aux différents groupes armés et c’est évidemment dans ce sens que nous avons jugé utile de rencontrer ces leaders communautaires dans le cadre de sensibilisation sur le retrait et la prise en charge de ces enfants « , a expliqué Michael Ako, officier de protection de l’enfance à l’ONG Plan International.

Il a lancé par la même occasion, un vibrant appel à l’endroit de tous les groupes armés qui détiennent encore les enfants dans leur rang de les libérer afin que l’ONG Plan International puisse les remettre soit à leurs parents soit les confier aux familles d’accueil avec lesquelles son organisation travaille ensemble pour le bien être de ces enfants.

D’autres objectifs assignés à cette formation visent également à faire comprendre aux participants à l’atelier  la résolution des conflits en protégeant en même temps les droits de l’enfance et assurer leur protection en cas des enlèvements et l’enrôlement dans les groupes armés. A côté de quelques objectifs fixés par l’ONG Plan pour cette formation, la connaissance des mécanismes de protection de certains enfants, celle de la politique de sauvegarde de l’enfance, sa protection, l’identification des enfants associés aux forces et groupes armés, constituent le crédo de cette formation.

S’agissant du mécanisme de protection de l’enfance, il faut noter que les facilitateurs à cette formation ont longuement échangé avec les participants sur ce qu’il faut faire pour prendre en charge les enfants associés aux groupes armés. Aussi, la manière à laquelle ils doivent être traités afin qu’ils ne puissent pas se sentir lésés.

Pour les leaders communautaires, ils se disent satisfaits de la formation organisée par l’ONG Plan qui leur permet d’être bien outillés et informés sur leur rôle à jouer lorsqu’il s’agit d’accueillir et de prendre en charge les enfants qui sont retirés des rangs des groupes armés.

Pour Hugor Nambeya, Cpie animateur à l’ONG Plan International et organisateur de la formation, il s’est beaucoup félicité de la motivation et de la participation active des leaders communautaires à ce séminaire car selon lui, cela témoigne à suffisance leur implication dans le processus de la prise en charge des enfants soldats que l’ONG Plan entend insérer dans leurs propres familles ou au sein des familles dites d’accueil.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires