Centrafrique : La ville de Bouar abrite la 6ème édition de la foire agricole

0
10731

IMG_8703
La population de Bouar/@Lionel Zoumiri

Njdoni-Sango (Bouar 27/02/16):_Célébrée sur l’esplanade de la Mairie de la ville de Bouar, la foire agricole a vu la présence associations et groupements agropastoraux venus de l’ensemble de la Préfecture de Nana-Mambéré dont plusieurs se sont vus doté des outils de travail dont un tracteur et des crédits remis.
 

La semaine passée, la ministre d’Etat en charge du Développement du Monde Rural, Marie-Noëlle KOYARA, accompagnée de certains membres du gouvernement dont les ministres Marguerite Samba-Maliavo, Gertrude Zouta, Eugénie Yarafa et Mme PHISMIS ainsi que l’ambassadeur Charles Malinas ont pris part à la 6e édition de la foire agricole de Bouar. Cette foire, selon le plan d’action prioritaire du Département 2016-2018, permet aux populations de travailler davantage en vue d’améliorer leurs revenus agricoles après cette crise.

IMG_8757
La délégation gouvernementale et corps diplomatique

Au cours de la mission, la représentation régionale de la section des affaires judiciaires et pénitentiaires de la MINUSCA de Bouar, à sa tête le chef du bureau KAPALATA Christine,  les autorités de Bangui, en mission dans la ville,  ont procédé à l’inauguration officielle de la Maison d’arrêt de ladite ville par la MINUSCA.
 

Cette initiative pour la maison d’arrêt de Bouar est né suite à la demande des autorités pénitentiaires centrafricaines, basées dans la ville et au constat des visites de terrain effectuées par la section des Affaires judiciaires et pénitentiaires de la MINUSCA qui ont vu la nécessité de la réhabilitée après cette crise.

IMG_8720
Les produits agricoles pour l’exposition/@Lionel Zoumiri

A travers cette remise en état de la prison de Bouar, l’objectif est de faciliter le retour de l’Etat de droit dans la Région et de participer à la lutte contre l’impunité ; promouvoir la reprise du travail du personnel pénitentiaire et améliorer les conditions de détention des détenus afin de rendre la prison conforme aux normes internationales des droits humains en vigueur en la matière.
 

Les travaux ont coûté de millions entièrement financés par la MINUSCA. En plus du renforcement du bâtiment de la prison, et de l’équipement, dans les jours à venir, du bureau du régisseur en ordinateur, imprimante et mobiliers, le projet, selon une de la MINUSCA, doit fournir aussi une moto-ambulance pour le transport des détenus malades et un moulin pour le broyage des aliments ainsi que du matériel de fouille qui permettra d’éviter désormais de soumettre les détenus à l’épreuve humiliante de la fouille par le déshabillage systématique. Des salles d’attente ont également été construites pour accueillir les familles et les proches des détenus lors des visites.

IMG_8705
Un tracteur offert/@Lionel Zoumiri

La cérémonie d’inauguration était présidée par la ministre d’Etat Marie-Noëlle KOYARA en mission dans la ville et du chef du bureau régional de la MINUSCA, Mme et Fréderic OUAGONDA, préfet de Nana-Mambéré. Etaient également présent Monsieur Charles MALINAS, l’ambassadeur de France en Centrafrique, le personnel de la Maison d’arrêt ainsi que le corps judiciaire de la ville dont Alain TOLMO, le procureur général. Selon, le chef du bureau régional de la MINUSCA, « la prison de Bouar se trouvait dans un état de délabrement alarmant et posait des risques de sécurité ; les toilettes étaient inexistantes…La maison d’arrêt avait été détruite suite à la crise. C’est pour toutes ces raisons que nous avons décidé de prendre en charge ce projet« .
 

« Tout le monde savait dans quelles conditions se trouvait la prison de Bouar avant sa rénovation. Aujourd’hui c’est comme une maison d’arrêt flambant neuve que nous recevons. C’est le lieu de remercier, au nom du ministre de la Justice et en mon nom propre, la MINUSCA. Et nous les invitons toujours à nous accompagner dans le sens de l’amélioration des conditions de détention », a déclaré Fréderic OUAGONDA, le préfet de Bouar.

Le préfet a témoigné de « toute la reconnaissance du gouvernement centrafricain à l’endroit de la MINUSCA et toute la communauté internationale pour leur engagement sans faille dans la stabilisation du pays ». Tout comme le préfet, le maire a exprimé la reconnaissance de toute la population pour ce geste qui, renforce la quiétude et la sérénité au sein de la communauté car pour lui, « réhabiliter une prison, c’est non seulement sécuriser la population mais, c’est aussi sauver la vie des personnes qui y sont détenues ».

La chef de bureau de la MINUSCA a quant à elle, a rassuré les autorités de l’appui de la Mission non seulement dans la consolidation du système judiciaire et pénitentiaire mais dans bien d’autres domaines conformément à son mandat.

Inauguration de trois bâtiments administratifs réhabilités de la Sous-préfecture

IMG_8748
L’un des bâtiments réhabilités/@Lionel Zoumiri

Dans la même série d’activité, la ministre d’Etat en charge du Développement du Monde Rural, Marie-Noëlle KOYARA, a présidé la cérémonie d’inauguration de trois bâtiments de la Sous-préfecture de Bouar rénovés grâce au soutien de la MINUSCA en présence des autres membres du gouvernement qui l’ont accompagné dans la mission.
 

Il s’agit des bâtiments abritant les services déconcentrés de l’Etat qui se trouvaient dans un état de délabrement très avancé. L’appui à la réhabilitation des infrastructures administratives traduit la volonté de la MINUSCA de contribuer à la réussite du processus de décentralisation en Centrafrique et à l’amélioration de la gouvernance. L’objectif visé est de permettre aux fonctionnaires décentralisés et déconcentrés de disposer d’un cadre de travail adapté à leurs nouvelles attributions dans le cadre de la décentralisation.

Eric NGABA

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments