Centrafrique : Internews et IRI renforcent les capacités des journalistes communautaires à Bouar

0
10787
formation
Un vue des participants à la formation/@F.Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 18/02/17 (www.ndjonisango.net): Le consortium des ONG Internationales Internews et IRI a organisé une formation à l’intention des journalistes des radios communautaires dans la région Nana-Mambéré à l’ouest de Centrafrique. Cette formation qui a eu lieu du 8 au 21 Février 2017, vise à renforcer leurs capacités sur le journalisme parlementaire, le journalisme sensible au conflit et le traitement des informations liées aux violences basées sur le genre.

Plusieurs journalistes de différentes stations communautaires de Bouar et de Bozoum, de Nola, de Breberati, de Baboua, de Beya et ceux de Doaka, ont pris part à cette formation.  . Trois modules ont fait l’objet de cette formation à savoir, le journalisme parlementaire, le journalisme sensible au conflit et les violences basées sur le genre. L’objectif est de montrer aux professionnels des médias le rôle des députés à l’Assemblée Nationale, le traitement des informations pendant les périodes conflictuelles, et les questions liées aux violences basées sur le genre.

 « Il est indispensable de renforcer la capacité des journalistes qui sont dans la Nana-Mambéré afin de mieux les aider dans leur mission qui consiste à informer et à éveiller la conscience de la population. Aussi, face à cette crise qui affecte le tissu socioéconomique du pays, il est judicieux que les médias fassent un travail de fond en utilisant les concepts qu’il faut pour atténuer les tensions sociales. C’est évidemment dans cette optique que l’ONG Internews de concert avec IRI ont initié cette formation à l’intention des journalistes de la Nana-Mambéré .», a estimé Sylvie Mira Bowen, Formatrice à l’ONG Internews.

C’est un sentiment de satisfaction et de reconnaissances pour les journalistes des radions communautaires de la région.

 « Je pense que cette  formation va permettre à nous journalistes de cerner beaucoup de choses sur la mission assignée aux députés. Je puis aussi dire que le module sur le journalisme sensible au conflit constitue à l’heure actuelle une clé de voûte dans le traitement des informations pour éveiller la conscience de la population afin d’éviter d’éventuelles crises. En outre, les questions liées aux violences basées sur le genre sont devenues une monnaie courante après cette crise que le pays a connue. Je tiens à remercier de vive voix, les ONG comme internews et IRI qui ont pris cette initiative de renforcer les capacités des journalistes dans la Nana-Mambéré et les villes environnantes. Et je souhaite que cette formation ne soit pas la dernière », a témoigné Constant Ndolo-Babou, Journalistes à radio Maïgaro de Bouar.

Selon Mariette Mowé, Directrice de radio Kuli-Ndunga de Nola, «  Le contenu de cette formation que nous  recevons notament le journalisme parlementaire, nous permet d’ores et déjà de réorienter notre travail pour étayer la lanterne de nos populations sur le rôle que joue un député. En plus de cela, nous savons ce que nous en tant que journalistes devons faire pour que les députés reviennent restituer leur mission aux populations qui leur avaient fait confiance pendant les campagnes électorales ».

Il est à noter que ce genre de formation est la toute première à être organisée à l’intention des journalistes des radios communautaires de Bour et des villes périphériques.

L’identité de l’auteur de l’article :

« Par Fiacre SALABE, est un journaliste en fin de formation de licence professionnelle en journalisme à l’Université de Bangui. Il est l’un des Rédacteurs de ce site d’information www.ndjonisango.net . Nous contacter doctarngaba@gmail.com +236 75 01 25 44 / +236 75 01 25 44».

avatar
  S’abonner  
Notifier de