Centrafrique : des cadres de l’administration du territoire formés sur le guide de la bonne gouvernance locale

0
10645
????????
formation_cadres[1]
Les cadres de l’administration/@Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 02/06/17 (www.ndjonisango.nety): Dans le souci de réussir la politique de décentralisation et de modernisation  de l’administration centrafricaine, le gouvernement cherche à renforcer les capacités des ressources humaines. A cet effet, le Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et de l’Administration du Territoire (MISPAT) avec le soutien de la Minusca et du PNUD, a organisé le 31 mai dernier, un atelier de formation des formateurs sur le guide de l’administration du territoire. 22 cadres sont concernés par cette formation de trois jours.

En effet, après le départ de l’administration coloniale et l’accession de la République Centrafricaine à l’indépendance, 13 août 1960, les premiers commis de l’Etat ont contribué remarquablement à la prospérité et la stabilité du pays en paix jusqu’aux années 70. Ceci a été possible grâce à la qualité de leur formation, leur rigueur au travail et le respect des règles déontologiques et de gestion. Cela a valu à la République Centrafricaine d’être surnommée dans le passé la « Suisse Africaine ».

Aujourd’hui, la situation de l’administration centrafricaine se dégrade de plus en plus avec la crise qui a durablement fragilisé le pays. Les différentes formations qui sont organisées en faveur des cadres de l’administration permettent à l’Etat centrafricain de combler ce vide constaté pendant plusieurs années.

« Le département que je dirige, conscient de la place de choix qu’occupe la qualité des ressources humaines dans tout processus de développement, s’est évertué avec l’appui de la communauté internationale à le disposer à ce jour d’un guide de l’administration du territoire, suivi d’un atelier de formation des formateurs que j’ai le privilège de présider aujourd’hui », a expliqué Sosthène Dengbe, Directeur de Cabinet au Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et de l’Administration du Territoire qui a représenté son ministre.

Ce guide se veut un outil de référence pour la formation des autorités déconcentrées et locales, des organisations de la société civile entre autres.

« En acceptant d’appuyer cette formation de formateurs et tenant compte des thématiques développées dans cet ouvrage qui est appelé à être vulgarisé, je puis vous rassurer, chers partenaires que l’initiative est pleine de promesse », a-t-il renchérit.

A la fin de la formation, les participants seront nantis des techniques nécessaires pour la vulgarisation du Guide de l’administration du territoire. Ils sont appelés à faire concrétiser la bonne gouvernance locale et le rétablissement du contrat social entre l’Etat et la population à travers les séminaires de renforcement des capacités.

avatar
  S’abonner  
Notifier de