RCA: Marie Michelle Tepkafio apporte son soutien au centre de la mère et de l’enfant

0
2275
Les enfants du centre de la mère et de l'enfant à Bangui@photo Erick Ngaba

Par Fiacre SALABE

Les enfants du centre de la mère et de l'enfant à Bangui@photo Erick Ngaba
Les enfants du centre de la mère et de l’enfant à Bangui@photo Erick Ngaba

Bangui 5 Septembre 2019— (Ndjoni Sango): Le centre de la mère et de l’enfant a reçu ce samedi 5 octobre, un important don composé des habits, des chaussures, et des produits vivriers comme l’huile, le lait nourrisson et des jus pour la consommation de ces enfants abandonnés à la merci dudit centre. Ce geste jugé salutaire pour les responsables du centre de la mère et de l’enfant qui appellent certaines personnes de bonne foi à faire autant pour ces orphelins.

Selon la donatrice Marie Michelle Tepkafio de la fondation Suisse-Bangui-Paoua, c’est un geste symbolique qu’elle a voulu faire à l’intention de ces enfants orphelins et abandonnés à leur triste sort par leurs parents.

« Je suis moi aussi orpheline de père et mère. Sachant pertinemment quelle est la situation dans laquelle vivent les  orphelins et enfants abandonnés, c’est ainsi que j’ai décidé de leur venir au secours avec le peu qu’ai entre les mains. » A expliqué Marie Michelle Tepkafio.

Pour les responsables du centre de la mère et de l’enfant, ils n’ont pas caché leur satisfaction pour tous les matériels apportés par la fondation Suisse-Bangui-Paoua au profit des orphelins dudit centre.

«Je ne suis heureuse pour rien, parce que cette dame a pu penser à la souffrance de ces enfants qui sont pris en charge par le centre. Nous avons une subvention de l’Etat pour centre mais qui n’est pas du tout consistant car il y a autant de besoins qui sont émis. Alors s’il y a de bonnes volontés, nos portes sont toujours ouvertes. » A témoignéNelly Singa, Directrice du centre de la mère et de l’enfant.

Il est à noter que le centre compte plus de 35 enfants abandonnés par les parents dès la naissance, et qui sont pris en charge sur une ligne budgétaire définie par le gouvernement.

Au bout de cinq ans, ces enfants seront orientés vers le Village d’Enfant SOS pour la suite de leur prise en charge jusqu’à l’âge adulte et au besoin, les placer dans des familles d’accueil, selon Nelly Singa. d

avatar
  S’abonner  
Notifier de