RCA : des ex-seleka chassés de force du Camp Béal

0
2500

Par Dieudonné ZEKE

Les éléments de FACA au camp Béal


Bangui 20 novembre 2019—(Ndjoni Sango): les Forces Armées Centrafricaines (FACA), accompagnées aussi des Forces de Sécurité Intérieure ( FSI) ont mené mardi soir une opération de déguerpissement des ex-combattants basés dans ce camp-militaire, camp Béal. Cette opération intervient après plusieurs négociations en vain par le gouvernement qui a demandé aux ex combattants seleka de libérer ce camp proche de la place du défilé afin que la sécurité soit garantie pendant la célébration du 1er décembre à Bangui.
Selon Ange Maxime KAZAGUI, porte-parole du gouvernement qui a déclaré lors de la conférence conjointe gouvernement MINUSCA, ces ex-combattants ont reçu chacun des dédommagements et des paquets de la part du gouvernement pour libérer le camp. Certains sont sortis et revenus car ils ont estimé qu’ils ont de difficultés, leurs maisons détruites, pas de bonne foi, de bonne volonté et qu’ils ne peuvent pas aller au quartier. Mais, ils se sont joués au malin pour refuser de quitter.
Selon eux, le gouvernement leur doit de l’argent de Désarmement, Démobilisation, Réintégration et Rapatriement (DDRR) afin qu’ils puissent libérer le Camp Béal.
Aussitôt, à travers cette opération de déguerpissement, la base est récupérée et placée sous contrôle des FACA. Selon des informations recueillies, certains de ces ex-combattants ont été arrêtés, d’autres ont pris fuite. Le commandant en tête de FACA n’a pas encore donné sa version sur cette opération.
Il est à noter que ces ex-combattants ont occupé le Camp Béal et la base de RDOT après le coup d’Etat de 2013. Ces camps sont les plus grands camps militaires de la capitale. Au vu de la réhabilitation de l’armée nationale, ces camps doivent être libéré et servir de base des forces de l’ordre du pays.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments