RCA: le Coordonnateur de Talitha Koum fustige la France concernant le retour de Bozizé

0
1936
Blaise Didacien Kossimatchi, Coordonnateur Général de la Plateforme TALITHA KOUM Centrafrique

Par Erick NGABA

Blaise Didacien Kossimatchi, Coordonnateur Général de la Plateforme TALITHA KOUM Centrafrique@photo Fiacre Salabé
Blaise Didacien Kossimatchi, Coordonnateur Général de la Plateforme TALITHA KOUM Centrafrique@photo Fiacre Salabé

Bangui 19 décembre 2019 – (Ndjoni Sango) : Le Coordonnateur du Mouvement Talitha Koum, voit derrière les manipulations relatives au retour au pays de l’ancien président centrafricain, François Bozizé, la France qui fait la pluie et le beau en Centrafrique. Dans une déclaration fait le mercredi 19 décembre 2019 à Bangui, Blaise Didacien Kossimatchi, fustige la France et met en garde par la même occasion ceux qui tentent de déstabiliser la République centrafricaine.

Le retour au bercail de Bozizé continue de faire couler beaucoup de salives et de l’ancre. Depuis son retour annoncé le lundi dernier par son parti Kwa Na Kwa, on observe des agitations de part et d’autres créant ainsi des tensions politiques. Pour le mouvement Talitha Koum, le retour de l’ancien président François Bozizé  cache beaucoup de choses.

« Une chose est d’appeler au retour de Bozizé, mais une autre est de voir ce que cela cache, et pour Bozizé, et pour le peuple centrafricain. De source digne de foi, ces compatriotes agiraient sous les ordres d’une puissance étrangère. Cette dernière ayant pris conscience du rejet par le peuple de la politique d’infantilisation, de marginalisation et de manipulation qu’elle a entretenue depuis les indépendances contre les intérêts des centrafricains, a décidé d’utiliser la carte Bozizé comme moyen de pression afin d’obtenir son billet retour en terre centrafricaine pour y poursuivre l’œuvre diabolique savamment planifiée et mise en œuvre depuis les indépendances », a déclaré Blaise Didacien Kossimatchi.

Le coordonnateur de Talitha Koum, a estimé que la France utilise des citoyens centrafricains pour mettre en œuvre son plan de déstabilisation, et de pillage des richesses de la RCA.

« Pour atteindre ses objectifs, cette puissance utilise les propres fils et filles de Centrafrique qui malheureusement, aveuglés par la folie de leur soif du pouvoir et la défense de leurs intérêts égoïstes, se rendent complice de la souffrance du peuple en se mettant au service de ses ennemis. Cette recette vieille de plus de soixante ans ne marche pas et ne marchera plus jamais car le peuple centrafricain est désormais mature et a décidé de prendre sa destinée en main tout en restant déterminé à défendre ses intérêts », a-t-il renchérit.

Par ailleurs, Blaise Didacien Kossimatchi a rappelé dans sa déclaration que François Bozizé est sous le coup d’un mandat d’arrêt depuis la transition de Catherine Samba-Panza et sous sanctions internationales, conformément à la résolution 2127 du Conseil de Sécurité de 2013 et extraite le 12 juin 2019.

« Ces trublions et leurs acolytes nourrissent bel et bien une autre ambition, celle de voir l’ex président sous les verrous, ce qui permettrait au transfuge BEA de céder le KNK à son allié de circonstance Meckassoua, lui-même tombeur du KNK, contre monnaie sonnante et trébuchante, en s’assurant le poste prestigieux de Premier Ministre au cas où Meckassoua viendrait à accéder à la magistrature suprême de l’Etat », a-t-il déclaré.

Dans tous les cas, le mouvement Talitha Koum, pense que le retour de Bozizé constituerait d’abord et avant tout un problème pour lui-même, pour son parti le KNK et pour ses militants.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments