RCA: nouveau recrutement de 2600 jeunes dans l’armée

0
1539
Les éléments des FACA formés par des instructeurs russes à Berengo en Centrafrique
Les éléments des FACA formés par des instructeurs russes à Berengo en Centrafrique

Par Fiacre SALABE

Les éléments des FACA au centre de formation à Berengo@photo Marly Pala

Bangui 5 Février 2020- (Ndjoni Sango) : La restructuration de l’armée centrafricaine voulue par le gouvernement et soutenue par l’ensemble de ces partenaires constitue une préoccupation majeure pour les autorités de Bangui. A travers cette politique du président Touadera, environ 2600 jeunes vont être recrutés dans les rangs des forces armées centrafricaines (FACA). Au moins 30 officiers, 60 sous-officiers, 300 spécialistes feront partie de ce recrutement prévu par le gouvernement.
L’annonce de ce énième recrutement de plus de 2600 jeunes centrafricains dans les rangs des FACA a été faite hier à Bangui par la ministre de la défense nationale Marie Noëlle Koyara.
Ce recrutement concerne les jeunes de différentes catégories à savoir, les menuisiers, les techniciens et autres pour les spécialistes, et une importante place sera réservée aux jeunes désœuvrés, y compris les ex-combattants, selon le gouvernement.
Selon la ministre Koyara, le plan national des effectifs prévoit le recrutement chaque année de 1300 jeunes dans le rang des FACA. Mais pour l’année 2019, ce recrutement n’a pas été effectif faute de l’agenda du gouvernement, c’est ce qui est comblé sur celui de l’année en cours pour faire au total 2600 jeunes recrutés bientôt.

« En sus de 1023 jeunes qui étaient recrutés et formés en 2018, le plan national des effectifs a prévu recruter 1300 jeunes chaque année de 2019 jusqu’à 2023. Mais comme en 2019 on n’était pas parvenu à recruter ces jeunes, raison pour laquelle le comité stratégique a voulu regrouper de 2019 et 2020 ce qui revient au nombre total de 2600 jeunes. » A déclaré Marie Noëlle Koyara.

Elle a également précisé que le processus de ce recrutement sera lancé sur l’ensemble du territoire centrafricain, sous la coordination du gouvernement en partenariat avec la Minusca et l’EUTM. Le membre du gouvernement a indiqué que ce plan prévoit aussi le recrutement des officiers, sous-officiers, les spécialistes, les ex-combattants y compris les autres couches de jeunes centrafricains.

« Le plan prévoit le recrutement de 30 officiers, 60 sous-officiers, 300 jeunes spécialisés dans divers domaines et 910 réservés aux autres couches de jeunes y compris les ex-combattants. » A indiqué la ministre de la défense nationale Marie Noëlle Koyara.

Tout porte à croire que cette fois-ci, le gouvernement tâchera de tout faire pour que le présent recrutement soit fait dans la transparence et la légalité des chances pour tous, car celui de 2018 a été le pire cauchemar pour certains jeunes désœuvrés, ayant soldé tout leur bien, pour la cause de ce recrutement.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments