RCA: appui sanitaire de la mission Russe à Bria

0
2586
Une clinique installée par les Russes à Ouadda à l'Est de la RCA
Une clinique installée par les Russes à Ouadda à l'Est de la RCA

Par Mamadou NGAÏNAM

Une clinique installée par les Russes à Ouadda à l'Est de la RCA
Une clinique installée par les Russes à Ouadda à l’Est de la RCA

Bangui 9 mars 2020—(Ndjoni Sango) : Les populations de la commune de Ouadda Maïkaga, située à 250 Km de la ville de Bria, disposent désormais d’un centre de santé, implanté avec l’appui des partenaires Russes en Centrafrique, pour pouvoir prendre en charge les problèmes sanitaires des populations de cette partie du pays très reculée, et surtout sa position géographique enclavée.
Une équipe du ministère de la Santé Publique et de la Population, conduite par Docteur Jean-Baptiste Madoundji, s’est déplacée sur place pour constater de visu le déroulement des activités au sein de ce centre hospitalier.
Outre la formation et la redynamisation des Forces Armées Centrafricaines (FACA) par des instructeurs militaires Russes à Bérengo, et l’appui de cette mission dans le domaine de l’éducation, aujourd’hui la question sanitaire de la population est désormais une préoccupation majeure pour les partenaires Russes.
Il s’agit d’une clinique fixe qui offre des soins gratuits et à tout moment à la population de la commune de Ouadda Maïkaga. Cette clinique dispose d’une salle de consultation, de deux salles d’interventions chirurgicales et d’une salle d’hospitalisation. Elle est gérée par deux Docteurs Russes, et une infirmière centrafricaine.
S’agissant des médicaments, chaque un mois, cette clinique reçoit des ravitaillements en médicaments entres autres, les antibiotiques, et pour le traitement générale. Ce qui permet donc aux médecins de prendre en charge une population d’environ 8.000 habitants et cela pendant quatre mois déjà.

Pour la population de Ouadda Maïkaga, c’est un ouf de soulagement car dise-t-elle, «Grâce à la mission Russe, nous ne sommes plus abandonnées, nous recevons gratuitement des médicaments. Ce qui témoigne la bonne volonté du gouvernement qui pense toujours à la population de la commune de Ouadda Maïkaga. Vraiment nous pouvons que dire merci et voudrions qu’ils fassent encore plus que cela pour notre survie».

A en croire le Major Youra, ils reçoivent par jour plus de 60 patients dont, la plupart souffrent des pathologies comme, la fièvre, le paludisme, la parasitose et les maladies liées à l’empoisonnement de l’eau. De temps en temps, des cas de fractures, des maladies graves et l’accouchement des femmes enceintes sont presque tous les jours enregistrées de ce centre de santé.
Même si des moyens nécessaires sont disponibles pour la prise en charge sanitaire de la population, toutefois, certaines difficultés ne manquent pas, c’est ce qu’a déclaré la cheffe de centre, Joséphine Yassigbanga, tout en formulant des demandes au gouvernement.

«Ici nous faisons des interventions chirurgicales aux femmes enceintes qui ont des problèmes d’accouchement, mais beaucoup de matérielles nous manquent pour répondre aux normes internationales. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement d’appuyer l’effort des partenaires Russes qui font déjà beaucoup pour nous».

L’occasion a permis au représentant du ministre de la Santé, Docteur Jean-Baptiste Madoundji, d’expliquer le pourquoi de son déplacement sur le terrain. Cependant, il ne pouvait pas rester en marge de remerciement des populations de cette commune face à cette initiative russe.

«Nous sommes venus sur instructions du ministre de la Santé et de la Population, voir ce centre fixe qui est mis en place par les partenaires Russes, et c’est à encourager surtout, avec la gratuité des soins. Vous savez, la population de Ouadda Maïkaga est victime de la crise militaro-politique que le pays a traversé et une telle initiative aidera forcément cette population meurtrie dans le cadre sanitaire à sortir la tête de l’eau».

Ce dernier n’a pas manqué d’exhorter la population au sujet de la mise en œuvre des termes de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en République centrafricaine, ainsi que les dix (10) domaines d’impulsions du Chef de l’État, le Professeur Faustin Archange Touadéra, concernant la couverture sanitaire universelle qui a été lancée le mois d’avril 2019 à Pissa.
La population de la commune de Ouadda Maïkaga, localité longtemps abandonnée, retrouve désormais un brin d’espoir et de vie nouvelle. Grâce à cette clinique, le taux de mortalité infantile et maternelle est revu considérablement en baisse.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments