RCA: grogne à la SOCATRAF, le DG Bruno Perier déclaré persona non gratta

0
2874

Par Pat ADOU
Bangui 9 mars 2020—(Ndjoni Sango) : Le personnel de la SOCATRAF en particulier ceux qui ont signé un contrat, sont entrés en grève depuis d’une semaine pour dénoncer le dictat du Directeur général, Bruno Perier, qui d’après eux, les malmènent et les traite comme des esclaves/ Ils disent, trop c’est trop !
Au fait, la situation qui prévaut en ce moment, c’est un danger pour l’ensemble du pays par ce que, en cette saison sèche, il serait impossible que les bateaux puissent monter afin d’aliment le dépôt de Kolongo. Entre-temps, c’est par voie terrestre que la RCA s’approvisionne en Carburant. Et, si, ces grévistes s’opposent aux traditionnelles activités qui consistent à l’entretien technique des bateaux pour que dès le début de la saison pluvieuse, ces bateaux prennent route vers le Congo Brazza, il ya fraude risque que nous connaissons une pénurie des produits pétroliers.
Le personnel dénonce le système d’application de contrat déterminé (CDD) entre l’employeur et l’employé. Tous ceux qui sont embauchés à la SOCATRAF, c’est-à-dire le personnel connexe, personnel d’appui, techniciens sont liés à la SOCATRAF par un contrat dit contrat d’essai pour une durée de 12 mois. Dès que les 12 mois passés, il n’est plus question de renouvellement. Le concerné doit partir sans qu’il puisse bénéficier de ses droits légaux.
Même au niveau de l’inspection de travail, aucun personnel lésé de Socatraf n’a pu gagner une audience de conciliation puis que le Directeur général serait un partenaire influent de l’inspection de travail et l’argent pèse lourd. Cet état de chose fait que chaque employé dès qu’il est embauché, met dans sa tête qu’il n’a que 12 mois à passer à la Scatraf.
La Direction générale ne renouvelle jamais le contrat des contractuels quelque soit leur qualité, leur compétence qu’ils mettent au service de cette société et pour cause. C’est juste pour éviter que la SOCATRAF arrive un jour à dédommager un personnel au cas où, celui-ci serait dans ses droits.
Alors qui est le Directeur général de la SOCATRAF ?
Bruno Perier est un colonel retraité de l’armée française. Il a passé plus de 30 ans en RCA et a eu à servir comme Directeur général de la Socatraf durant 20 ans. A l’époque, il a eu un problème avec le régime de Patassé pour avoir filmé un jour l’escorte du Barbu National. Enervé, Patassé l’avait expulsé de la RCA. Ce dernier reviendra quand le général Bozizé accédait au pouvoir après sa rébellion. Bénéficiant de la protection du régime en place, il est revenu à la tête de la Socatraf.
C’est quelqu’un qui a rendu des services aux anciens dignitaires du régime KNK donc, il est intouchable à l’époque quelque soit ses bavures. Ce Directeur général et ses acolytes torpillent les règles (cycle du travail) et font à leur tète comme si la RCA n’est pas un Etat de droit. Ce cas n’est qu’une goutte d’eau dans la mer puisqu’en RCA, il n’a jamais été enregistré qu’un pauvre à gagner un procès face à un riche.
Mais la révolution pourrait être la solution à certains problèmes. C’est pourquoi, le personnel de la SOCATRAF s’est mobilisé pour demander le départ du DG Bruno Perier et toute son équipe qui malmènent ses employés.
Parlant des salaires, primes de risques, c’est encore un autre problème qui ne dit pas son nom. Aucun bulletin de paie si ce n’est que la gestion à la libanaise. Un taux fixé forfaitairement est appliqué pour tout les contractuels que celui qui veut prendre, prend que celui qui refuse, refuse et ton compte est fait.
C’est pourquoi, les autorités Centrafricaines doivent se réveiller pour faire la loi afin que tous les employeurs que ce soit nationaux ou expatriés puissent offrir un cadre propice pour leurs employés tout en respectant la loi en la matière du travail car, nous ne sommes pas des sous hommes.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments