RCA: le haut commandement militaire se désolidarise du Général Ngaïfei

0
753
Le Général corps d'armée Ludovic Ngaïfié serrant la main du président de la République Faustin Archange Touadera

Par Marly PALA    

Le Général corps d’armée Ludovic Ngaïfié serrant la main du président de la République Faustin Archange Touadera

Bangui 24 Mars 2020—(Ndjoni Sango) : Le haut commandement de l’armée centrafricaine se désaccorde des actes du Général de division Ludovic Ngaifei, et, rappelant les prérogatives militaires, celles de rester étrangère aux querelles politiques, en vue de se consacrer exclusivement au service de la patrie. Ce rappel intervient, le 10 mars dernier, suite à la décision de ce haut gradé de l’armée, demandant à être admis à la retraite anticipée.
Après les multiples crises militaro-politiques qui ont secoué la République Centrafricaine, faisant disparaître l’objectif régalien de l’armée nationale, la restructuration commence à être sentie sur toute l’étendue du territoire après le retour à l’ordre constitutionnel de mars 2016.
Malgré des efforts déployés par les hautes autorités, visant à rétablir l’ordre définitif dans l’armée, certains fils du pays, militaires de surcroît, continuent de manier l’opinion nationale et internationale par des actes pouvant troubler l’ordre public.
C’est pour cette raison que le ministère de la défense et de la reconstruction de l’armée a tenu à rappeler en ces termes :

« Les militaires jouissent des droits et libertés, reconnus aux citoyens, toutefois, en raison du caractère spécifique de la mission confiée à l’armée, l’exercice de certains d’entre eux est interdit », fin de citation.

La vision des autorités centrafricaines, telle que décrit dans le Plan National de Défense, reprise dans la lettre de mission N 301/PM.19 du 5 juin 2019, est de rendre l’armée professionnelle, représentative, équilibrée, capable de défendre l’intégrité territoriale et d’assurer la protection de la population et des biens. Cette vision répond à l’urgence de rétablir l’autorité de l’Etat, et la paix dans tout le pays.
Elle prend donc en compte le rajeunissement de l’armée, le renforcement des capacités de la mise en garnison des unités.
Il faut rappeler que l’armée, en tant que telle, demeure étrangère aux querelles politiques et reste exclusivement consacrée au seul service de la patrie. Un militaire ne peut en aucun cas, participer à des réunions politiques à caractère politique. Ceci, conformément au statut général des militaires.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments