RCA : l’UE décaisse 30 millions d’euros pour la lutte contre le COVID-19

0
1126
Union-europenne-Centrafrique-Ndjoni-Sango
Signature de l'accord de soutien de l'Union européenne au processus électoral en RCA@photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 15 Avril 2020—(Ndjoni Sango) : L’Union européenne et ses Etats-Membres, l’Equipe Europe (Team Europe) apporteront aux pays partenaires un appui financier global de plus de 20 milliards d’euros. 15,6 milliards d’euros seront une contribution directe de la Commission européenne et ses institutions, dont 3,25 milliards seront destinés à l’Afrique Sub-saharienne. La République Centrafricaine bénéficiera de 30 millions d’euros dans ce fonds, pour faire face aux besoins et l’impact de la première phase de la crise de Coronavirus.

Ce plan de riposte globale et d’aide aux pays partenaires face au COVID-19 et présenté par l’Union européenne le 8 Avril dernier, à Bruxelles en Belgique, a pour objectif, l’action extérieure de l’UE visant à répondre aux dimensions multiples du fléau, sur le plan sanitaire et humanitaire, notamment par le renforcement des systèmes de santé et d’approvisionnement en eau et assainissement, ainsi que sur le plan socio-économique pour atténuer l’impact sur l’économie et les populations.

Lié à l’UE par un partenariat multidimensionnel, le Centrafrique qui enregistre en ce moment 11 cas détectés de la pandémie à Coronavirus, bénéficiera globalement d’un soutien de plus de 30 millions d’euros, pour faire face aux besoins et à l’impact de la première phase de la crise.

Bien avant, l’UE a déjà répondu présente à l’appel des autorités nationales et s’est engagée à travers ses partenaires dans la mise en place des premières mesures de prévention et sensibilisation visant à freiner la prorogation du COVID-19. Plusieurs instruments et projets, financés par l’UE, ont été mis à contribution et à la disposition du gouvernement centrafricain pour répondre aux besoins immédiats.

Plus particulièrement, les projets financés par l’UE via le Fonds Bêkou dans les domaines de la santé, eau et assainissement, ont déjà réorientés des activités pour un montant d’1 million d’euros, afin de donner une réponse rapide en termes de la sensibilisation des communautés, du renforcement de la prévention et de la formation du personnel de santé. Ces activités qui sont menées en étroite concertation avec le Ministère de la Santé et de la Population sont en cours depuis le début de la crise.

En plus, dans le domaine de l’eau et l’assainissement, l’UE financera également, via le Fonds Européen de Développement, une nouvelle intervention à hauteur de 1, 5 millions d’euros, qui visera en particulier Bangui et Paoua. Deux véhicules 4×4 d’une valeur de 100.000 euros seront, enfin, remis dans les prochains jours au ministère de la Santé publique pour faciliter l’investigation épidémiologiques.

Ces actions sont complétées dans le domaine de la communication par un appui aux radios centrafricaines à hauteur de 3 millions d’euros pour des activités de sensibilisation dans la lutte contre le COVID-19, d’éducation à distance et de lutte à la désinformation sur le Coronavirus. Une action ad hoc sera développée à l’échelle régionale pour contrer la diffusion des fausses nouvelles.

En ce qui concerne l’éducation, secteur touché par les mesures de prévention et de distanciation sociale, l’UE participe à la riposte apportée par le Groupe Local des partenaires pour l’éducation (GLPE), dont elle est le chef de file, à travers la contribution financière très substantielle qu’elle apporte au Partenariat Mondial pour l’Education.

Samuela Isopi, Ambassadrice de l’UE en Centrafrique a aussi rappelé le financement d’environ 130 millions d’euros accordés en mars par l’UE à l’OMS pour assister les pays les plus vulnérables et en particulier les pays africains à mettre en place leur plan de riposte. Cette aide, selon elle, est aussi censée être utilisée en appui aux efforts déployés par le Centrafrique.

« Les peuples européens, eux-mêmes lourdement affectés par cette pandémie qui a fait 70.000 morts dans nos pays en Europe, demeurent solidaires des peuples africains et du peuple centrafricain, en restant convaincus que nous viendrons à bout du COVID-19, lorsque tous les pays l’auront vaincu », a-t-elle enfin remarqué.

A titre de rappel, la crise liée au COVID-19 fera l’objet dans les prochains jours d’un contact à haut niveau entre les institutions de l’Union européenne et les plus hautes autorités centrafricaines.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments