RCA : enfin le code de protection de l’enfance promulgué

1
826
Centrafrique-protection-enfance-Ndjoni-Sango
Le Président Touadera en train de signer la promulgation du code de la protection de l'enfance

Par Grace NGBALEO

Bangui 17 juin 2020—(Ndjoni-Sango) : La République Centrafricaine dispose désormais d’un cadre juridique pour garantir l’avenir de l’enfance. Il s’agit du code de protection de l’enfance promulgué par le président de la République, Faustin Archange Touadera, ce lundi 15 juin  à la veille de la célébration de la 29ème Journée de l’enfant africain.  Dans une déclaration conjointe rendue publique ce mardi 16 juin, Christine Muhigana, Représentante de l’Unicef en RCA, et MankeurNdiaye, chef de la Minusca  se félicitent de ce nouveau cadre de protection pour qui « annonce un avenir meilleur pour les enfants centrafricains ».

Pour la déclaration, la promulgation de ce code représente un moment historique   pour des milliers d’enfants dans le pays.

« A partir d’aujourd’hui, les enfants, quels qu’ils soient et où qu’ils soient, pourront compter sur une protection renforcée  et une meilleure reconnaissance de leurs droits. Cela inclut le droit d’avoir un nom, d’avoir un accès à la santé et à l’éducation , de vivre dans un endroit où ils se sentent en sécurité, ainsi que le droit d’être protégés contre la violence , l’exploitation et les abus ».

Cet outil  est un  véritable  cadre pour la protection et l’aide d’urgence aux enfants en détresse selon la déclaration.

« Les enfants sont parmi ceux qui ont le plus souffert des conséquences de la crise actuelle et représentent près de la moitié des 2, 5 millions de personnes qu’auront besoin  d’une aide humanitaire en 2020.Cette année ,800.000 d’entre eux auront besoin d’être protégés contre la violence, y compris la violence sexuelle basée sur le genre ».

Ce code est une contribution à la mise en œuvre de l’accord de Khartoum  qui facilite   l’accès au soin adéquat des enfants victimes, poursuit la déclaration.

 » Ce code garantira à chaque enfant une protection contre toutes formes de violence et l’accès à des soins adéquats au cas où il en aurait été victime, tels que des services de tutelle ou de placement dans des institutions spécialisées où il pourra recevoir un soutien sanitaire et psychosocial. Le code contribuera à mettre en œuvre  la lettre et l’esprit  de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA de 2019, qui reconnaît l’impact disproportionné de la crise sur les droits  et le bien-être des enfants centrafricains ».

Les signataires de la déclaration  se réjouissent de l’interdiction d’enrôlement des enfants soldats par ledit code :

« Nous nous félicitons également en particulier  de l’interdiction explicite du recrutement et de l’utilisation d’enfants de moins de 18 ans  dans des groupes armés, ce qui soutiendra les efforts en cours pour mobiliser et réintégrer les enfants et les jeunes dans leurs communautés , ainsi que la protection des écoles, des hôpitaux et de l’aide humanitaire aux enfants ».

Adopté  en février dernier, le code de la protection de l’enfance en République centrafricaine, a été inspiré de la Charte africaine des droits du bien-être  de l’enfant dont les 30 ans d’existence sont célébrés cette année.

1 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] Denmark, New Zealand, Ecuador, and Switzerland. Last year, the Central African Republic criminalized attacks on schools and occupation of schools. Ukraine, Mali, […]