RCA : le candidat à la présidentielle Serge Ghislain Djorie dévoile les axes de son programme politique

0
841
Serge-Ghislain-Djorie-ndjoni-sango-CENTRAFRIQUE
Serge Ghislain Djorie, candidat à la présidentielle du 27 décembre 2020 @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 8 décembre 2020—(Ndjoni Sango) : Après la délibération officielle des candidats retenus pour la présidentielle du 27 décembre 2020 par la Cour constitutionnelle, le président du collectif pour l’alternance politique pour une nouvelle Centrafrique (CAPNCA), Docteur Serge Ghislain Djorie, propose les quelques points culminants de son programme aux Centrafricains qui d’après lui, visent à relever la République centrafricaine du gouffre infernale.

Après le verdict de la Cour constitutionnelle sur la liste définitive des candidats retenus à la présidentielle le 3 décembre dernier, certains candidats validés ne tardent pas à exprimer leur satisfaction suite à cette décision tant attendue. C’est le cas du candidat du parti CAPNCA qui tient d’abord à féliciter la Cour constitutionnelle d’avoir dit le droit et ensuite, encourage les cinq candidats recalés par ladite Cour.

En abordant le sujet de son programme politique, le benjamin des 17 candidats à la course présidentielle, met la sécurité du peuple centrafricain au cœur de sa priorité politique :

« Premièrement, c’est de sécuriser le pays de l’ouest à l’est, du sud au nord, afin de permettre à tous les Centrafricains et tous ceux qui vivent sur le sol centrafricain de circuler librement et de vaquer à leurs occupations. Deuxièmement, les conditions de vie de nos concitoyens. Il faut revaloriser les salaires, pensions, bourses d’étude et mettre en place un plan social pour les plus démunis. Restructurer l’administration centrafricaine en se focalisant sur la compétence à travers les formations afin que les choses se fassent normalement dans le domaine administratif »,a-t-il annoncé.

Sur l’éducation, le Docteur chercheur souhaite revoir le système éducatif puisque, selon lui, ce système est en berne,« il faut réhabiliter les écoles maternelles, primaires, secondaires et les universités dans les grandes villes de provinces de la Centrafrique. Sur le plan de la défense, ré-ouvrir  des centres de formation des écoles militaires des enfants de Troupe et aussi des centres de formation professionnelle dans les 16 préfectures », a-t-il poursuivi en précisant qu’il va faire la déclaration obligatoire d’acte de naissance et de décès et l’identification des personnes entrant et sortant sur le territoire centrafricain en même temps que l’obligation du titre de séjour.

Sur la question des prix de carte nationale d’identité qui déferle les chroniques dans le pays ces deniers temps, l’ancien capitaine de l’armée nationale compte subventionner  tout en tenant compte du panier de ménage.

Dans son programme électif, le médecin chercheur met un regard sur la presse nationale, « la presse doit être libre et indépendante. Je veux mettre l’accent sur la presse parce que vous savez, aujourd’hui,  quand on cite la France et les pays développés, ce sont leurs médias qui présentent les images positives de ces pays. On va mettre des moyens à la disposition de la presse publique et privée », a-t-il conclu.

Agé de 42 ans, le candidat n° 8, Serge Ghislain Djorie, à l’élection présidentielle, incarne un nouveau visage qui se lance dans cette bataille électorale qui s’annonce rude avec les poids lourds de la politique centrafricaine.

Conscient de la situation sécuritaire dans certaines localités du pays, l’homme se dit prêt à sécuriser le pays et donner une bouffée d’oxygène à la population centrafricaine à travers les ressources naturelles du pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires