RCA: la mission d’observation électorale de la diaspora africaine félicite le double scrutin

0
472
observation-elections-ndjoni-sango-CENTRAFRIQUE
Mission d'observation électorale la diaspora africaine @crédit photo Kizer Maïdou

Par Kizer MAÏDOU                                                                                                   

Bangui 30 décembre 2020—(NDJONI SANGO) : Dans son rapport préliminaire présenté lundi aux médias, la mission conjointe d’observation électorale de la diaspora Africaine en Europe, du groupe Agir Europe Afrique et l’ONG action Europe monde, félicite les élections couplées du 27 décembre marquées par un engouement des électeurs dans les bureaux de vote.

Arrivée depuis le 12 Décembre 2020 à Bangui, la mission conjointe d’observation électorale de la diaspora Africaine en Europe, du groupe Agir Europe Afrique et l’ONG action Europe, a dépêché une délégation de 50 observateurs internationaux venus d’Europe et de plusieurs pays Africains, dans le but d’observer et de témoigner au plan national et international, le bon déroulement du double scrutin, afin de faire taire toutes contestations sans fondement qui viseraient à ternir l’image de la République centrafricaine.

Dans ce rapport préliminaire lu par Maître Viviane YABA BHAULY AMA, Secrétaire permanente de la mission conjointe, laquelle mission a marquée l’engouement des électeurs qui s’illustrent par un taux de participation au-dessus de 55%, qui pour elle, traduit la liberté d’expression dont jouit le peuple Centrafricain ainsi que sa volonté de participer à la vie politique nationale et sa détermination à exercer lui-même sa souveraineté.

Elle a  qualifié d’unique et de modèle cette démocratie pour les autres pays Africains :

‘‘ A l’instar de la RDC, c’est ici en Centrafrique qu’on voit les anciens chefs d’Etat. C’est ici en Centrafrique qu’on voit l’opposition qui vit en amour avec le parti au pouvoir. C’est ici en Centrafrique qu’on voit l’opposition qui règne, qui s’exprime, il y’a la liberté d’expression. Chacun parle quand il veut comme bon lui semble. Ailleurs, l’opposition est soit en exil soit il est en prison, il n’a  pas le droit de parler. Mais le gouvernement a fait un travail pour que la liberté d’expression soit pour tout le monde. C’est ça même la démocratie’’, a commenté  AMOIKON EBA, le chef de Mission.

Sur l’aspect sécuritaire, elle félicite les forces de sécurité des élections pour leur présence effective mais discrète dans les lieux de vote, ce qui a permis aux électeurs de sortir librement accomplir leur devoir civique dans la sécurité.

En ce qui concerne les insuffisances, la mission d’observation déplore le non respect des mesures barrières pour ce scrutin tenu dans le contexte de crise sanitaire Covid19, elle note également l’absence des représentants de certains candidats dans les bureaux de vote et surtout le retard accusé dans l’ouverture de certains bureaux de vote dans certaines villes.

En dépit des couacs, elle se réjouit de l’adhésion du peuple centrafricain au processus électoral d’avoir fait preuve de patriotisme et de démontrer à tous son acceptation de la différence et sa volonté de s’engager sur la voie des élections apaisées.

En attendant son rapport final, d’ores et déjà dans le présent préliminaire, la mission d’observation conjointe des élections confirme que le scrutin groupé du 27 décembre 2020 en République centrafricaine, a répondu dans son ensemble aux normes internationales.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires