RCA: le GTSC condamne toute tentative de renversement du pouvoir par la CPC

0
597
le coordonateur de GTSC, Gervais Lakosso et le porteparole Crescent Beninga@photo Marly Pala

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 15 janvier 2020—(Ndjoni Sango) : Les deux offensives armées de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) aux portes de la capitale centrafricaine ce mercredi 13 janvier 2021, continuent de susciter des réactions. Dans une déclaration publiée le mercredi de la même date, le GTSC a condamné à cette occasion toute tentative de renversement du pouvoir démocratique par la CPC.

Regrouper au sein de la coalition des patriotes pour le changement, les six principaux groupes armés du pays menacent ces derniers temps, de renverser le pouvoir actuel.

Après avoir lancé plusieurs attaques armées dans l’arrière-pays depuis deux semaines, la CPC a tenté pour la première fois une offensive à l’entrée de la capitale.

Cette attaque armée des rebelles a suscité une vague d’indignations dans le pays. Le groupe de travail de la société civile sur la crise centrafricaine (GTSC) n’est pas  resté silencieux sur cette offensive militaire contre les institutions de la République en vue de renverser le pouvoir en place.

Dans cette déclaration, le GTSC qualifie cette initiative de : « hasardeuse, antidémocratique et égocentrique et s’inscrit dans la suite des attaques lancées par cette même coalition depuis près de deux semaines dans l’arrière-pay».

« Il ne fait aucun doute que la tentative de renversement du pouvoir par la CPC constitue une entrave au relèvement de notre nation qui a tant souffert et continue aujourd’hui de traîner en elle les conséquences indescriptibles de nombreuses décennies de violences armées. Plongée pendant de longues années dans des conflits armés aux conséquences dévastatrices, la République centrafricaine ne pourrait être le théâtre de nouvelles violences armées »,  a déclaré le porte-parole du GTSC, Paul Crescent BENINGA.

La plateforme de la proposition de solutions pour la résolution pacifique des conflits et de contrôle citoyen, invite le Chef de l’Etat à créer les conditions d’un « vrai » dialogue inter-centrafricain dans un bref délai pour éviter, selon eux, l’enlisement de la violence armée et la transformation du conflit en guerre urbaine.

Par ailleurs, le GTSC invite toutes les organisations de la société civile à se joindre à lui pour une action collective en vue de contribuer à la recherche d’une paix durable en RCA.

La déclaration du GTSC intervient, suite à la dégradation de l’insécurité dans le pays avec en toile de fond, les deux assauts de la CPC aux portes de la capitale. Après cette attaque armée mais repoussée en périphérie de la capitale centrafricaine, les activités ont repris timidement dans la ville.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments