RCA : l’ONU soutient le gouvernement dans sa volonté de ne pas dialoguer avec les « criminels » de CPC

0
183
emgargo-ndjoni-sango-centrafrique
Vote au Conseil de sécurité de l'ONU

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 25 février 2021—(Ndjoni Sango) : Le 24 février, lors d’une réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU, le Secrétaire Général Adjoint aux opérations de paix de l’ONU Jean-Pierre Lacroix a fait un exposé. Il a déclaré que les efforts visant à promouvoir le dialogue de paix devaient aller de pair avec la reprise de la lutte contre l’impunité.

Lacroix juge nécessaire de traduire en justice les auteurs de violations des droits de l’homme. Il a également recommandé que les effectifs de la MINUSCA soient augmentés de 2 750 casques bleus et de 940 policiers.

Il a déclaré que ces nouvelles ressources renforceraient la capacité de la MINUSCA de s’acquitter de ses tâches prioritaires dans le contexte actuel.

L’ONU a ainsi soutenu les Centrafricains et le gouvernement centrafricain dans leur volonté de ne pas engager le dialogue avec les criminels de la CPC, imposé par l’Angola et le Tchad via la CEEAC.

La levée de l’embargo

Lors d’une réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU, Anna Evstigneeva, représentante permanente adjointe de la Russie à l’ONU, a déclaré que la Russie soutenait l’appel de Bangui à un nouvel assouplissement de l’embargo sur les armes, ce qui permettrait aux autorités légitimement élues de la RCA de s’opposer plus efficacement aux groupes armés.

Mme Evstigneeva a ajouté que les événements récents ont clairement montré que le régime de sanctions dans ce pays doit être adapté en temps opportun, en particulier se fondant sur l’objectif principal de permettre aux autorités de la RCA d’étendre leur influence sur le territoire du pays.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires