RCA: la capitulation de la rébellion CPC se dessine

0
71
rebellion-cpc-ndjoni-sango-centrafrique
Les leaders des groupes rebelles de CPC dont l'ancien président François Bozizé

EDOTORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 9 mars 2021—(Ndjoni Sango) : Bientôt, on parlera de la rébellion CPC dans le passé. Ce n’est qu’une question de temps, car l’opération de nettoyage des rebelles de la CPC par les FACA se poursuit.

L’offensive des FACA et forces alliées déclenchée depuis le 13 janvier 2021 après l’attaque de Bangui, a permis de mettre à genoux les groupes rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC). Aujourd’hui, les forces armées centrafricaines (FACA) appuyées par les forces alliées russes et rwandaises sont en train de reconquérir les localités assiégées par les rebelles de CPC.

Il ne reste rien aujourd’hui à cette nébuleuse coalition rebelle dirigée par l’ancien président François Bozizé. Soit, le chemin de l’exil, ou soit la capitulation qui reste aux groupes coalisés de CPC  à choisir. Le Général Bozizé qui a choisi le maquis est pourchassé avec tous ces principaux leaders rebelles jusqu’à leur dernier retranchement.

C’est la débandade au sein de ces groupes rebelles qui ne peuvent plus résister face à la puissance de feu des forces gouvernementales. Ils se voient obliger de converger vers le nord du pays afin d’espérer s’échapper vers le Tchad voisin.

Dans leur offensive, les FACA et forces alliées sont désormais dans les localités nord de la RCA, région où sont retranchés les leaders de la CPC. Les forces gouvernementales sont à leur trousse.

Les autorités de Bangui ont décidé depuis le début de finir avec cette nouvelle rébellion. Tout en écartant l’idée d’un dialogue avec la CPC, les autorités de Bangui privilégient l’option militaire pour mettre fin à l’instabilité chronique dans le pays.

A travers l’offensive en cours des FACA et forces alliées, le président réélu Faustin Archange Touadera veut libérer la RCA du joug de la rébellion qui a tant freiné le développement de ce pays riche en ressources naturelles. Car, tant de programmes de développement économique attendent à se mettre en œuvre.

La fin de la CPC permettra à la population centrafricaine éprise de paix et de justice d’avoir un souffle nouveau. Ce n’est qu’une question de temps. Car, on tend vers la capitulation de cette coalition rebelle.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments