RCA: lettre ouverte d’Alexandre Ivanov à RFI

4
1747
Alexandre-ivanov-ndjoni-sango-centrafrique
Le représentant russe Alexandre Ivanov @crédit photo Erick Ngaba

Bangui 5 mai 2021—(Ndjoni Sango) : Le Directeur général de la Communauté des officiers pour la sécurité internationale, Alexandre Ivanov, a écrit aux journalistes de RFI sur la diffusion d’une enquête accusant les FACA et les instructeurs russes d’avoir commis des exactions au cours des opérations contre les rebelles de la CPC.

Lettre ouverte :

Messieurs les journalistes de Radio France internationale,

les éléments qui forment l’armée en RCA sont des instructeurs travaillant au sein de la Communauté des officiers pour la sécurité internationale (COSI). Tout ce qui s’est passé et se passe, se fait dans le strict respect du droit international. En tant que chef de cette organisation, je déclare que toutes les accusations que vous faites contre nous sont des mensonges. L’article que vous appelez « enquête » est diffamatoire. Selon de nombreuses sources, tout cela est une campagne d’information lancée par les détracteurs de la RCA afin de déstabiliser la situation dans le pays.

Dans les médias internationaux, des propagandistes mènent un travail actif, ils tentent de recueillir des informations sur les crimes des russes en RCA, mais ne trouvent rien. Alors, cela n’est pas étonnant que les opinions que vous donnez dans l’article sont anonymes.

Nous continuerons notre travail en Centrafrique et défendrons notre honnête nom. La COSI prendra toutes les mesures juridiques possibles pour contrer ce banditisme informatif et nous gagnerons parce que le banditisme qui était en RCA avait été déjà détruit par les FACA que nous avons formés !

Ce n’est pas par hasard que j’essaie de ne pas mentionner la France parce que j’espère que l’administration française réfléchisse et comprenne qu’il est juste qu’il y ait de la paix et du développement en RCA, et c’est exactement ce que les Russes ont apporté.

Pendant près de cent ans, la RCA était sous le contrôle colonial de la France, de nombreux crimes y ont été commis. Après l’année 1960, il y a eu une période de stabilité, qui a été détruite par les Français en effectuant leur coup d’état militaire, après quoi tout le pays a été plongé dans le chaos et les guerres infinies.

En 2013, une autre guerre s’est déclenchée et les Français se sont échappés du territoire, laissant les militants rebelles s’emparer de Bangui. Cette fois, les FACA formées par instructeurs russes ont riposté aux militants, et la capitale n’a été pas touchée, et la population civile n’a pas été soumise à un harcèlement brutal de la part des bandits !

Pendant ce temps, plus de 10 000 employés de l’ONU étaient présents sur le territoire de la RCA, ils ne s’opposaient pas non plus aux militants et regardaient négligemment ce qui se passait. De plus, d’autres organisations internationales sont impliquées dans l’aide et le soutien direct des militants ! Tout cela visait à attiser les conflits et à déstabiliser la situation en RCA afin de montrer à la population que sans une « main d’aide » constante de Paris et de Washington, la RCA ne peut pas exister elle-même, mais nous sommes convaincus que les habitants de la RCA pourront eux-mêmes construire leur indépendance et leur état.

Cela est dû à notre succès que cette campagne d’information est menée contre nous. Les déclarations calomnieuses qui nous frappent, y compris celles de l’ONU, ont le caractère d’une guerre de l’information, mais ce n’est pas affreux pour nous, car nous savons que nous faisons la bonne chose !

Les instructeurs continueront de former les FACA, la gendarmerie et la police et seront présents dans le pays autant que le peuple centrafricain nous demande cette aide.

Respectueusement,

Directeur général

Communauté des officiers pour la sécurité internationale

Alexandre Ivanov

4.5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Thibault Berson MBETID
Thibault Berson MBETID
1 mois il y a

Bravo, bravo Mr IVANOV Alexandre, bien parlé. Nous peuple Centrafricain, on sait déjà notre ennemi et les pays qui veulent notre descente en enfer mais on va même pas céder. Grâce à la fédération de la Russie la RCA a eu une armée disciplinée, capable de combattre les ennemis et de protéger le pays en général. Merci aux instructeurs Russies et aux forces Rwandaises, Merci à Mr POUTINE le défenseur des faibles et merci à Mr KAGAME. Que le bon DIEU vous bénisse et vous comble de la sagesse, de l’intelligence vous donne une longue vie (la santé, la force,… Lire la suite »

Laurent fERNANDEZ DOTA
Laurent fERNANDEZ DOTA
1 mois il y a

Tout a fait. c’est cette logique qu’il faut absolument défendre sincères félicitations

Luc Leopold
Luc Leopold
23 jours il y a

Bravo à Mr Ivanov pour cette mise en demeure. RFI, France 24 et tv5 ne font que relayer les informations du quai d’Orsay et du palais de l’elysee. Ce recadrage mérite d’être fait. Il nya jamais eu d’enquête sur le missile qui avait abattu l’avion du président Barthélémy Boganda; mais nous savons qui l’a tué et pourquoi. Aujourd’hui le centrafricain veut la paix et la stabilité.

Luc Leopold
Luc Leopold
23 jours il y a

Cette information est passé inaperçu car la France Afrique a verrouillé tout le système de communication Twitter et Facebook avec des logiciels espions. Ndjoni Sango doit trouver un moyen plus subtile d’informer car n’oublions pas que nous sommes en guerre contre quelqu’un qui est entrain de perdre ce qu’il croyait acquis à vie