RCA: une attaque repoussée des rebelles des 3R à Bozoum

0
295
Les rebelles des 3R avec leur leader Bobbo

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 28 mai 2021—(Ndjoni Sango) : La ville de Bozoum, Chef de lieu de la préfecture de l’Ouham-pendé, située à 385km de la capitale, est secouée très tôt ce matin du vendredi 28 mai 2021, par une attaque repoussée des rebelles de 3R membre de la coalition CPC.

Ces derniers temps, les combattants rebelles des 3R, dans le nord-ouest de la République centrafricaine, multiplient les attaques contre les FACA et la population civile. Après l’attaque manquée de la ville de Djim, ses assaillants à bord des motos, tentent de prendre la ville de Bozoum ce vendredi 28 mai 2021.

Selon les informations recueillies auprès de quelques sources locales, les combattants rebelles des 3R, membres de la coalition des patriotes pour le changement(CPC), ont encerclé ladite ville depuis deux jours afin de lancer des attaques asymétriques.

« Depuis la semaine dernière, les 3R effectuent un déplacement vers la ville de Bozoum dont l’objectif vise à boycotter le bon déroulement du processus électoral dans les deux circonscriptions de Bozoum 1 et 2.  Il y a eu trois attaques sur les civils sur la route de Bouar dont la dernière est celle de vendredi 21 mai 2021 », a dit cette source locale, contactée par Ndjoni Sango qui informe que les rebelles ont dit bien avant qu’ils allaient attaquer la ville, parce que les forces russes ne s’y trouvent pas.

Or, très tôt ce matin de ce jour, les habitants de la ville de Bozoum se sont réveillés par des détonations d’armes lourdes et légères. Difficile pour le moment de donner un bilan exact de cette attaque repoussée par les forces loyalistes.

Mais beaucoup de personnes dignes de foi ne sont pas joignables après cette attaque.  Du côté des sources sécuritaires, on nous a fait savoir qu’un calme précaire règne actuellement dans ville et la population,  par peur,  a pris la fuite pour se réfugier dans la brousse.

Après leur attaque à l’entrée de la ville de Djim, dans la sous-préfecture de Ngaoundaye, les rebelles des 3R sont toujours signalés aux périphéries du coin. La rumeur de leur présence sème la panique au sein de la population, et les FACA sont contraints de se replier dans la base de la Minusca.

Sur les ondes de RNL, le maire de Djim appelle la population à regagner son domicile respectif et le gouvernement, de déployer les forces russes qui se trouvent à Ngaoundaye d’aller appuyer les FACA qui ne sont pas nombreux, face à l’effectif pléthorique des rebelles.

Les yeux de la population de Djim et Bozoum se tournent vers le gouvernement pour déployer le réconfort des FACA et les forces alliées russes et rwandaises devant aller appuyer ceux qui sont sur place.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments