Tchad: la ministre des affaires étrangères de la RCA a-t-elle été sous pression?

0
81
La mission gouvernementale centrafricaine avec les autorités tchadiennes à Ndjamena

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 4 juin 2021—(Ndjoni Sango) : Sur les réseaux sociaux, la position de la Ministre des affaires étrangères de la République centrafricaine Sylvie Baïpo-Temon sur le conflit frontalier avec le Tchad est discutée activement. Mme Sylvie Baïpo-Temon n’a pas prononcé officiellement un seul mot sur ce que le village de Sourou, où avait eu lieu un affrontement armé entre les rebelles des groupes armés, les FACA et les militaires tchadiens, est le territoire de la République centrafricaine depuis l’indépendance. Sourou est située à 760 mètres de la frontière tchadienne.

À N’Djamena, Mme Sylvie Baïpo-Temon avait l’air un peu effrayée et confuse. Maintenant, sur les réseaux sociaux, on discute que la cheffe du Ministère des affaires étrangères de la République centrafricaine a été enfermé dans une pièce et on lui a crié de signer une déclaration qu’elle ne voulait pas signer.

On dit que Sylvie Baïpo-Temon aurait été sous pression avec de conseillers français qui conseillent la partie tchadienne.

L’invasion du territoire de la République centrafricaine par les militaires tchadiens est toujours ignorée. Chaque Centrafricain sait que les mercenaires tchadiens sont le principal moteur des activités des groupes armés illégaux.

Le Tchad et la France tentent de menacer la RCA et de l’accuser de ce qui n’était pas vraiment le cas. Les FACA n’ont pas franchi la frontière avec le Tchad, c’est ce qu’ont fait les militaires tchadiens, qui le font depuis de nombreuses années.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires