La fédération de Russie déterminée à accompagner la RCA dans son combat pour sa stabilité

0
283
Vladimir-Poutine-et-Faustin-Archange-Touadera-en-image-de-fond-ndjoni-sango-centrafrique
Vladimir Poutine et Faustin Archange Touadera en image de fond

Par Leïla MBONGUI

Bangui 17 juin 2021—(Ndjoni Sango) : En effet, c’est ce qui ressort d’un entretien accordé en exclusivité à la chaîne de télévision panafricaine Afrique Média par Alexander Ivanov, instructeur Russe et Président de la Communauté des officiers de la sécurité internationale.

Dans cet entretien, le formateur réaffirme que le soutien de la Russie à la Centrafrique, est l’émanation même de la volonté du président Vladimir Poutine en personne, qui malgré les difficultés entend accompagner la RCA jusqu’à l’éradication complète des groupes rebelles, ceci afin de stabiliser totalement le pays.

Car, Depuis son implication véritable dans les conflits en RCA, la Russie aura permis aux FACA en quelques mois de reprendre le contrôle de la quasi-totalité du territoire national, ce que n’a pas pu faire la France depuis qu’elle est en Centrafrique.

Et d’après monsieur Alexander Ivanov, Moscou entend bien intensifier cette coopération dans les mois à venir, ce qui donne des insomnies à Paris.

Arrestation des mercenaires

Pour ce qui est de l’arrestation du mercenaire français Juan Remy Quignolot, après avoir été accusé par la France de manipulation, le formateur estime tout simplement que cette arrestation est la preuve palpable que les enseignements transmis aux FACA par les instructeurs Russes portent des fruits. Il estime que le cas Quignolot n’est pas un cas isolé, mais qu’avec la formation reçue par les FACA, ils sont à même aujourd’hui de pouvoir neutraliser ce genre d’individu.

Et la coopération dans tout ça ?

Alexander Ivanov estime que comme n’importe quel pays dans le monde, la République Centrafricaine est libre d’avoir des relations avec les partenaires qu’elle souhaite. Il déplore par ailleurs les tentatives de décrédibilisassions orchestrées par certains médias occidentaux pour discréditer la Russie non seulement aux yeux du peuple Centrafricain, mais également devant la communauté internationale.

L’instructeur se dit tout de même satisfait du soutien quotidien que leur apportent les populations sur le terrain.

Au moment où Paris semble vouloir prendre certaines dispositions pour freiner la marche en avant de Bangui, la fédération de Russie se présente aujourd’hui comme un fare dans le noir sur qui Bangui peut s’appuyer pour se diriger, et aussi comme une boussole dont l’Etat centrafricain avec à sa tête le professeur Faustin Archange Touadera peut se servir pour orienter le développement, de ce grand et riche pays d’Afrique Centrale.

3 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires