La RCA empêchée par la Processus de Kimberley de vendre son diamant

0
255
Un chantier de diamants à Berberati en 2017 @crédit photo Erick Ngaba

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 28 juin 2021—(Ndjoni Sango) : La République centrafricaine est un pays membre du Processus de Kimberley, une organisation internationale qui certifie la commercialisation du diamant sur le marché mondial. Le pays est encore sous sanctions du PK qui a imposé un embargo sur la vente de son diamant sur le marché des pierres précieuses en dépit de rétablissement de la paix dans les villes du pays libérées des groupes armés.

La RCA est mise sous sanctions du Processus de Kimberley depuis 2013, dès la prise du pouvoir par l’ex-coalition rebelle de la Seleka. Car, à cette époque, les groupes armés se sont des villes diamantifères et ont illégalement exploité les ressources naturelles pour continuer les hostilités.

Après le rétablissement de l’ordre constitutionnelle marqué l’élection du président Faustin Archange Touadera à la présidence en 2016, certaines villes du pays ont commencé à trouver la stabilité. C’est ce qui a permis au Processus de Kimberley de lever partiellement ces sanctions sur pays.

Mais, aujourd’hui, les villes jadis sous contrôle des groupes armés sont libérées par les forces gouvernementales qui ont rétabli la sécurité et la cohésion sociale entre les communautés. On peut citer en exemple les villes de Bria, Bakouma, Bangassou, Ouadda, Sam-Ouandja entre autres qui sont aujourd’hui contrôle du gouvernement qui y a déployé les services de l’Etat.

Malgré les efforts consentis ayant permis le retour de la paix, le pays n’est pas encore ramener dans le Processus de Kimberley qui continue de maintenir les sanctions.

En maintenant ces sanctions sur la RCA, c’est l’économie dépendante de l’exploitation des ressources naturelles qui frappée. Et là, c’est la population qui continue d’en souffrir.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires