RCA: la cour constitutionnelle proclame les résultats des législatives 23 mai dernier

0
267
Les membres de la cour constitutionnelle centrafricaine @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 30 juin 2021—(Ndjoni Sango) : La Cour constitutionnelle a proclamé le mardi 29 juin 2021 à la cour de cassation de Bangui, les résultats définitifs des élections législatives du 23 mai dernier dont le second tour des partielles et le premier tour des résiduels. Sur les 50 impétrants, 43 candidats ont été déclarés élus, 7 invalidés et 14 autres candidats vont passer au ballotage dans les prochains jours.

Après les résultats provisoires proclamés par l’Autorité nationale des élections (ANE), la Cour constitutionnelle a procédé à son tour à la délibération définitive desdits résultats, basés sur deux décisions dont l’une concerne le second tour des élections partielles et l’autre, le premier tour des résiduels du 23 mai 2021.

Selon les résultats définitifs proclamés par la Cour, le parti au pouvoir mouvement Cœurs-Unis (MCU) a taillé la part du lion avec seize (16) députés élus, suivi de onze (11) candidats indépendants.

Certains candidats des partis politiques sont aussi déclarés élus : les partis  KNK de l’ancien Président de la République François BOZIZE et le CDE  de l’opposant Abdou Karim MECKASSOUA ont obtenu chacun trois (3) députés, l’URCA et MOUNI ont eu deux députés chacun et les autres partis comme PAD ; URD ; BTK ; PS ; CANE et le PCDI ont chacun un député.

Cependant, sept (7) candidatures ont été invalidées par la Cour constitutionnelle pour des divers motifs dont la complicité avec les forces non conventionnelle, poursuite judiciaire, incitation à la haine, violence verbale et rupture d’égalité. Les quatorze (14) autres candidats des résiduels sont admis au second tour dans les sept circonscriptions restantes.

« Il y a eu un certain nombre de candidats qui ont été invalidés par la Cour à cause de leur forte complicité avec les groupes armés ou des délits pouvant entraîner leur invalidation qu’ils auraient commis aux violations de dispositions de la loi », a précisé Jean Pierre WABOE, Vice-président de la Cour constitutionnelle, qui a indiqué que la Cour n’a pas reçu  des influences ni du gouvernement, ni du Président de la République.

« Je puis le certifier depuis que nous sommes installés à ladite Cour depuis 2017. A aucun moment, je voudrais le dire haut et fort, nous n’avons subi aucune pression des autorités du pays », a-t-il répondu aux voix qui ses soulèvent ces derniers temps pour critiquer la décision rendue par la Cour.

Les deux décisions rendues par la Cour constitutionnelle sur les résultats définitifs des élections législatives du second tour des partiels et le 1er tour des résiduels, permettent à l’Assemblée nationale et aux 43 candidats déclarés élus de combler les sièges vides.

Ce qui a permis actuellement à la 7ème législature d’avoir 133 élus sur 140 sièges, en attendant que les 7 autres viennent compléter à l’issue du second tour, qui serait organisé par l’ANE.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires