RCA: le 2ème vice-président du parti RDC rejette les accusations de la COD-2020

0
384
Bruno Grela-Mpoko, 2ème vice-président du RDC

Par Marly PALA

Bangui 7 juillet 2021—(Ndjoni Sango): Le 2ème Vice-président du parti Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), Bruno Grela-Mpoko, se dit indigné de l’accusation portée sur lui et son 1er vice-président, les qualifiant de traîtres, suite à la participation dudit parti dans le gouvernement de Dondra. Cette déclaration a été faite le mercredi 7 juillet lors d’un point de presse d’éclaircissement tenu à l’Hôtel Oubangui.

Le parti Rassemblement Démocratique Centrafricain, l’un des partis de la Coalition de l’Opposition Démocratique (COD-2020), avait lors de son congrès tenu le mois d’octobre 2020, mis en place son bureau politique, afin de participer aux élections groupées.

Mais après le décès du président de ce parti,  Désiré Nzanga Bilal Kolingba, des maux liés aux crises de confiance ont gangrené cette formation politique après la mise en place du nouveau gouvernement. Car, le 1er et la 3ème vice-présidents y ont nommés, ce qui crée des polémiques au sein du bureau politique du RDC et occasionne ainsi son exclusion de la plateforme de l’opposition COD-2020.

Lesquelles des polémiques, ont fait réagir Bruno Grela-Mpoko, 2ème vice-président du RDC, qui se dit indigné.

 » La COD-2020 a été mise en place comme cadre de concertation de l’opposition pour les élections passées. Ces élections se sont déroulées dans les conditions que tout le monde connaît et elles sont terminées et la Cour constitutionnelle a délibéré, le RDC, un parti légaliste en a pris acte. Et contrairement aux autres partis membres de la COD-2020, le RDC a eu à gérer le pouvoir de l’Etat. La situation catastrophique de notre pays ne peut qu’interpeller que toutes les bonnes volontés pour un rassemblement en vue d’une dynamique pour la résilience de notre pays en partage. Ce qu’il faut savoir, c’est que le RDC, toujours soucieux de la préservation de la paix, de la sécurité et du vivre ensemble, a inscrit dans sa philosophie, la poursuite permanente de concertation du dialogue. En pareille situation, il est de notre devoir de prendre le flambeau d’union entre les filles et fils de la nation pour sauver le pays », a-t-il déclaré.

Cette déclaration intervient alors que  certaines informations ont été publiées, qualifiant le 1er et 2ème vice-président du RDC de traîtres, faux et usages de faux, en intégrant le nouveau gouvernement. Ce qui a coûté à ce parti, son exclusion de la COD-2020, alors que le 2ème vice-président se dit ne pas se reconnaître dans ces accusations, car il n’est même pas nommé au sein du gouvernement.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires