RCA: un nouveau DG pour l’hôtel Ledger Plazza, la fin du mythe Zeyad

0
402
La délégation libyenne à l'hôtel Ledger de Bangui dont le nouveau DG à droite @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 6 septembre 2021—(Ndjoni Sango) : La visite diplomatique de la délégation gouvernementale libyenne à Bangui  a été un déclic pour mettre définitivement fin à un mythe de la mafia implantée par le désormais ex Directeur Général de l’hôtel Ledger Plazza de Bangui, Zeyad Al Zarzour. Sur le champ, la délégation conduite par le vice-ministre des affaires étrangères, Mohamed Khaleel Idi Issa, a nommé un nouveau Directeur général de l’hôtel, Almutarish Khaled.

La délégation officielle de la Libye qui a séjournée du 2 au 4 septembre à Bangui en République centrafricaine a pu débloquer plusieurs situations qui freinent les relations bilatérales entre les deux pays.

Il faut comprendre que l’ancien DG ce cet hôtel du Groupe Laïco, une propriété libyenne, a pris en otage tout ce dont la République centrafricaine devrait bénéficier de la coopération avec  la Libye comme au temps datant.

Avec la complicité de certaines autorités centrafricaines acquises à sa cause, il a tout manigancé pour empêcher la réouverture de l’ambassade de Libye à Bangui. Hôtel Ledger Plazza, la banque BSIC, l’immeuble Laïco situé derrière le ministre du tourisme entre autres constituent les biens libyens en République centrafricaine.

La gestion de ces biens libyens se passe dans une totale opacité comme si l’on vit dans un pays anarchique. Un groupuscule de personnes manipulé par Zeyad Al Zarzour s’accapare de tous les avantages et retombées de la coopération diplomatique que la République centrafricaine devrait bénéficier auprès de la Libye.

Mais, aujourd’hui, le mythe de cette haute mafia qui a duré environ 10 ans dans le pays a pris fin. L’arrivée de la délégation officielle libyenne à Bangui a détruit tout ce qui ressemblait à une sorte de cartel ayant pris en otage les institutions de la République centrafricaine. Et c’est l’occasion à jamais pour le président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, de débusquer, à partir de ce dossier libyen, les faux qui l’entourent dans la gestion de la République.

En effet, le vendredi 3 septembre 2021 à Bangui, la nomination d’un nouveau Directeur général de l’hôtel Ledger Plazza de Bangui a surpris plus d’un quand la délégation libyenne a investi les locaux de l’hôtel.

A la surprise du personnel de l’hôtel Ledger, le nouveau patron a été désigné. Almutarish Khaled a été officiellement présenté comme le choix du groupe Laïco pour gérer le bien du groupe longtemps exploité par Zeyad Al Zarzour qui s’en est personnellement enrichi.

Le groupe, dans ses ambitions de rénovations, compte entreprendre des reformes au niveau de tous les biens en République centrafricaine, comme l’a si bien indiqué Mohamed Jarallah, conseiller du groupe Laïco auprès de l’hôtel à Bangui.

La reprise de la coopération bilatérale entre les deux pays permet de mettre fin à certaines manœuvres dilatoires pour que les deux peuples frères de la RCA et de la Libye puissent en tirer bénéfice.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires