RCA: la coordonnatrice humanitaire condamne la mort d’un humanitaire tué par une mine explosive

0
74
Centrafrique-Denise-Brown-Ndjoni-Sango
Denise Brown Coordonnatrice humanitaire en Centrafrique

Par Erick NGABA

Bangui 12 septembre 2021—(Ndjoni Sango) : Un travailleur humanitaire a été tué le jeudi dernier par une mine explosive lors d’une mission dans le nord-ouest de la République centrafricaine. La Coordonnatrice humanitaire en République centrafricaine, Denise Brown, se dit profondément choquée et consternée par cette disparition tragique.

Alors que l’équipe de l’ONG internationale Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC) menait des activités humanitaires, l’un de ses véhicules a sauté sur un engin explosif dans la préfecture de l’Ouham-Pendé. Sur le champ, un travailleur humanitaire a été tué pendant que trois autres ont été légèrement blessés. En état de traumatisme, ils ont été évacués à Paoua pour des soins médicaux.

« Nous sommes atterrés par la perte tragique de notre collègue humanitaire, je présente mes condoléances les plus sincères à la famille de la victime, à ses amis et aux collègues du Conseil Danois pour les Réfugiés« , a déclaré Mme Brown.

Entre janvier et août 2021, 27 incidents impliquant des engins explosifs ont coûté la vie à au moins, selon le Bureau des affaires humanitaires en République centrafricaine. 14 civils et ont blessé 21 civils et deux casques bleus des Nations Unies dans l’ouest du pays.

Selon l’organisation des affaires humanitaires, la présence ou la présence présumée d’engins explosifs empêche les travailleurs humanitaires de venir en aide aux communautés qui ont été sévèrement affectées par le conflit.

« Je condamne fermement l’utilisation d’engins explosifs et j’appelle toutes les parties à prendre des mesures nécessaires pour protéger la population civile et respecter les travailleurs humanitaires« , a déclaré la Coordonnatrice humanitaire.

2,8 millions de personnes ont besoin d’assistance et de protection en République centrafricaine. Entre janvier et août 2021, deux travailleurs humanitaires ont été tués et 19 blessés. Au cours de cette période, 314 incidents affectant le personnel ou les biens humanitaires ont été enregistrés, d’après un communiqué d’OCHA.

« Malgré un environnement opérationnel dangereux, les acteurs humanitaires sont venus en aide à plus de 1,4 million de personnes dans le besoin », conclu le communiqué.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires