RCA: dialogue républicain, le régime de Bangui s’interroge sur la démarche de Sant’Egido

0
503
Centrafrique-Albert-Yaloké-Mokpème
Albert Yaloké Mokpème, porte-parole de la présidence centrafricaine @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 24 Septembre 2021— (Ndjoni Sango): En prélude du dialogue dit républicain initié par les autorités centrafricaines pour la sortie de crise, la communauté Sant’Egido a convié certains acteurs politiques et sociaux centrafricains à une concertation la fin de ce mois courant à Rome, en Italie. Au cours d’un point de presse ce vendredi à Bangui, le porte-parole de la Présidence de la République centrafricaine, Albert Yaloké Mokpème, a exprimé l’inquiétude de Bangui vis-à-vis de cette démarche.

La démarche de la communauté Sant’ Egido sur la résolution de conflit en République centrafricaine suscite à la fois de l’inquiétude et de nombreuses interrogation. La communauté qui œuvre dans la résolution de crise à travers le monde notamment en Afrique, a convié à Rome un certain nombre des citoyens centrafricains, acteurs politiques, sociaux et sécuritaires en prélude de la tenue du dialogue républicain à Bangui.

Les autorités centrafricaines qui, entre temps, n’auraient pas été saisies de cette démarche, soulèvent des interrogations.

«Le président de la République a initié le dialogue républicain avec des consultations en avril et mai derniers. A la fin de cette consultation, les Centrafricains se sont massivement prononcés pour qu’il y ait un dialogue républicain entre les Centrafricains, sur le sol centrafricain, et sur les thématiques qu’ils ont donnés. Et le Président a rendu compte dans sa déclaration du mois de juin, des thématiques que les Centrafricains aimeraient voir développer dans ce dialogue républicain. Un comité d’organisation est mise en place pour organiser à une date prochaine ce dialogue. Nous avons vu circuler une invitation avec un certain nombre de personnalités du pays pour participer à une rencontre à Rome sur l’initiative de Sant ‘Egido », a expliqué, Albert Yaloké Mokpème, ministre conseiller et porte-parole de la Présidence de la République centrafricaine au cours de ce point presse.

Selon les explications fournies par la communauté catholique Sant’Egido concernant son initiative, le but de cette invitation à Rome est de faciliter la tenue du dialogue républicain tant attendu en République centrafricaine. Face une telle démarche, la Présidence de la République s’étonne:

« Il y a un comité d’organisation de ce dialogue qui n’a pas été consulté. Et cela nous interpelle quelque part, surtout, quand on voit la composition des personnes et des personnalités qui sont invitées. Pas de dialogue, pas de médiation étrangère. Dialogue entre Centrafricains sur le sol centrafricain, sur les thèmes qui vont nous faire tourner définitivement le dos à la guerre, à la rébellion et crise pour nous attaquer aux problèmes sociaux et économiques du pays. Voilà une initiative qui est prise sans que le comité d’organisation soit informé, avec des gens qui sont issus des groupes armés, qui ont pris des armes pour déstabiliser le pays. Voilà pourquoi cette démarche nous interpelle. On se pose des questions, quel est le but exact que poursuit Sant ‘Egido avec sa démarche ? », s’interroge le porte-parole de la Présidence centrafricaine.

Selon les informations, la concertation initiée à Rome par la communauté se tiendra du 28 au 29 septembre 2021.

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires