RCA: la redynamisation du secteur privé pour booster la croissance économique

0
99
Les échanges entre gouvernement, partenaires techniques et les acteurs du secteur privé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 28 septembre 2021—(Ndjoni Sango): Le gouvernement centrafricain et ses partenaires techniques et financiers sont dans les démarches de relever le secteur privé devant augmenter la croissance économique de la République centrafricaine. Une réunion de réflexion a eu lieu le 27 septembre 2021 au ministère de l’économie, du plan et de la coopération internationale, pour jeter les bases de cette redynamisation.

Plusieurs membres du gouvernement dont celui de l’économie, du plan et de la coopération internationale, Félix Moloua et les responsables des partenaires techniques et financiers de la Centrafrique tels que l’Union européenne, la Banque mondiale, le PNUD, la BAD et le BDEAC ont longuement échangé dans une réunion de haut-niveau à Bangui pour dégager des solutions conjointes en vue de relancer la croissance économique.

L’objectif de cette assise vise à concrétiser les actions en faveur du développement du secteur privé. Cette démarche intervient après que les partenaires ont élaboré des études visant à donner un coup de pousse audit secteur pour aider à créer la richesse en Centrafrique et améliorer les conditions de vie de la population centrafricaine.

C’est dans ce cadre que le gouvernement a initié cette rencontre afin de travailler ensemble pour aider ce secteur et éviter le risque des doublons dans la phase d’exécution.

« Un plan d’actions doit être élaborer pour une meilleure collaboration. Les différents partenaires techniques et financiers ont apprécié l’initiative du gouvernement et souhaite voir les membres du gouvernement concernés prendre le leadership dans la coordination des réalisations dans le domaine du développement du partenariat privé-public », ont souhaité les partenaires techniques et financiers de la RCA.

Or, la Banque mondiale a procédé à des études pour le développement du secteur privé et souhaite que l’on quitte la phase des études pour aller à celle de la concrétisation.

Un projet de financement de 20 millions de dollars est prévu au mois de juin prochain au conseil d’administration de cette institution financière internationale.

Cette initiative va se poursuivre avec la convocation prochaine d’une autre rencontre avec les principaux partenaires en vue de boucler cette phase de relance de l’économie centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires