RCA: les journalistes du RJSCMH sensibilisés sur le droit international des droits de l’homme

0
63
Sensibilisation des journalistes sur le droit international des droits de l'homme @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 5 novembre 2021—(Ndjoni Sango) En vue de vulgariser les droits de l’homme, le droit international humanitaire et le droit des réfugiés, la Division des droits de l’homme de la MINUSCA, le Réseau des Journalistes Sensibles aux Conflits et de Prévention des Messages de Haine et l’Action Universitaire pour les Droits, se sont échangés sur la diligence voulue en matière des droits humains. La rencontre a eu lieu, le mercredi 3 novembre au restaurant l’Equateur à Bangui.

La République centrafricaine a connu durant plusieurs décennies, des conflits militaro-politiques. Ces crises sécuritaires ont causé de nombreuses victimes et occasionné des graves violations du droit international humanitaire, dont parfois, les auteurs sont libres de circulation, voire intégrés dans des institutions.

Pour éviter ces dérapages et vérifier les casiers des auteurs de ces violations tant du côté gouvernemental que des institutions avant d’être intégrés ou formés, des mécanismes d’évaluation ont été mis en place pour une diligence voulue.

Les pays post-conflits sont souvent les plus affectés par le faible taux de vérification ou d’identification des responsables d’abus des droits de l’Homme. C’est le cas des violences de la police, de l’armée, des services pénitentiaires et le système judiciaire.

Pour cela, il est important de mettre en place, la politique de diligence voulue en matière des droits de l’homme. Ceci permettra d’identifier et de retirer de la fonction publique, les personnes responsables d’abus, selon les principes des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

En outre, la République centrafricaine fait partie des pays où plusieurs cas de violations des droits humains sont enregistrés et que les responsables sont restés encore impunis. Si les hautes autorités du pays pratiquent la politique de vérification ou d’identification de ces derniers avant de les reconduire ou les intégrer dans les administrations centrafricaines, le pays connaîtra une avancée considérable en matière du respect des droits humains.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires