RCA: des campagnes de dénigrements contre le gouvernement et les instructeurs russes

0
281
Albert Yaloké Mokpème porte-parole de la présidence de la République centrafricaine

Par Juste MBANGO

Bangui 15 Novembre 2021—(Ndjoni Sango) : Des allégations et campagnes de dénigrement contre les le gouvernement centrafricain et les instructeurs russes qui forment l’armée centrafricaine (FACA), ne cessent d’être relayés. Le vendredi dernier au Conseil de Sécurité de l’ONU qui était en train de voter pour le renouvèlement du mandat de la MINUSCA, le représentant des Etats unis d’Amérique à l’ONU, Richard Mills, a accusé à tort le gouvernement centrafricain et les instructeurs russes déployés à Bangui.

Le 12 Novembre passé, lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en République centrafricaine, le représentant américain Richard Mills a accusé les instructeurs russes d’un certain nombre de crimes. Dans le même temps, il s’appuyait sur les rapports de l’ONU et sur l’opinion des journalistes dits indépendants.

Dans une campagne de dénigrement planifié, le représentant américain Richard Mills s’est acharné sur les forces armées centrafricaines et s’en est pris aux instructeurs russes. Or, Richard Mills fait exprès d’ignorer les atrocités des groupes armés contre les populations civiles et les instructions de la République centrafricaine, ainsi que les bavures des casques bleus de l’ONU sur le sol centrafricain.

Au cours d’une conférence de presse à Bangui, le ministre porte-parole de la Présidence de la République centrafricaine Albert Yaloké Mokpème a réfuté les allégations des experts de l’ONU contre les FACA et les instructeurs russes. Il dénonce par la même occasion l’acharnement des experts onusiens sur la République centrafricaine.

Pour Albert Yaloké Mokpème qui dénonce toujours les rapports de l’ONU, une campagne de dénigrement est mise en place pour saboter le travail remarquable que font les FACA avec l’appui des instructeurs russes

A mette reprise, le gouvernement centrafricain l’a expliqué au public : les instructeurs russes sont en RCA dans le cadre de la formation des FACA. « Ils ne participent pas au combat », a-t-il toujours insisté.

La population centrafricaine ne cesse de témoigner le service que rendent les instructeurs russes, du fait que grâce à eux, les FACA ont pu libérer les villes du pays longtemps sous l’emprise des groupes armés. Il y a ces derniers temps, il y a beaucoup d’intox relayées dans les médias contre le gouvernement centrafricain et les instructeurs russes. Et c’est sur ces bases que les experts onusiens font leurs rapports.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires