RCA: les regrets de la Chine face au renouvèlement du mandat de la Minusca

0
236
Casques bleus de la Minusca

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 17 novembre 2021—(Ndjoni Sango): Le représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations Unies, Dai Bing, a regretté le vendredi 12 novembre 2021 le manque de considération des propositions « raisonnables » faites par le gouvernement centrafricain dans le projet de résolution sur le renouvellement du mandat de la mission des Nations Unies en République centrafricaine (Minusca).

Le conseil de sécurité des Nations Unies a renouvelé jusqu’à novembre 2022 le mandat de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilité en Centrafrique (Minusca).

Avant cette prorogation, le gouvernement centrafricain a émis des propositions dans le projet de cette résolution renouvelée de ladite mission, et selon le représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations Unies, le conseil de sécurité de l’Onu n’a pas considéré les propositions faites par les autorités centrafricaines.

« Le consentement du pays concerné constitue un principe important auquel les opérations onusiennes de maintien de la paix devraient adhérer », a-t-il indiqué devant le conseil de sécurité de l’ONU.

D’après le diplomate chinois, la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, Sylvie BAIPO TEMON, a envoyé une lettre au président du conseil de sécurité en disant espérer que le projet de résolution montre un plus grand respect pour la souveraineté du pays, ainsi que pour le leadership de son gouvernement et attache une plus grande attention aux menaces auxquelles le pays fait face, dont les groupes armés.

« Les propositions raisonnables de la Centrafrique n’ont pas reçu une pleine considération. La Chine le regrette. C’est pourquoi le Chine a choisi de s’abstenir. La Chine espère que les opinions raisonnables de la Centrafrique puissent obtenir plus d’attentions », a-t-il expliqué à l’issue du vote sur le projet de résolution.

Cependant, la Chine soutient le renouvellement du mandat de la MINUSCA, qui selon son représentant, mène activement son travail et a fait d’importants progrès pour améliorer la situation en RCA. A ce jour, la Centrafrique n’a pas réussi à parvenir à une paix durable et la présence continue de la MINUSCA est nécessaire, a-t-il ajouté.

Au cours de l’an passé, « le gouvernement centrafricain a surmonté de nombreuses difficultés, réussi à organiser des élections présidentielle et législatives, continué d’améliorer la situation sécuritaire, activement facilité le dialogue républicain et annoncé un cessez-le-feu unilatéral, ce que la Chine salue », a noté le diplomate chinois.

Lors du vote de vendredi dernier, la Chine et la Russie se sont abstenues, et les 13 autres membres du conseil de sécurité ont voté pour.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires