RCA: les employés de l’hôtel Ledger très remontés contre une mission libyenne à Bangui

0
273
Les employés de l'hôtel Ledger en barricade devant le portail @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 31 décembre 2021—(Ndjoni Sango) : Les employés de l’hôtel Ledger Plazza de Bangui se sont fortement mobilisés pour barrer la route à ce qu’ils qualifient de manipulation qui menace leurs emplois. Le mercredi soir, ils se sont constitués en un mur de Berlin aux portails d’entrée de l’hôtel afin d’empêcher une mission libyenne d’accéder dans la cour de l’édifice.

« Si vous avez vu ce mouvement, c’est parce que nous en avons marre. Il fut un moment depuis plus de 7 abs, nous avons passé des moments très difficiles dans cet hôtel en tant qu’employés. Il y a eu plusieurs grèves à répétition pour une meilleure condition de travail pour le personnel. Dieu nous a fait grâce qu’il y a eu un changement depuis trois mois. Et depuis ce temps, nous avons constaté qu’il y a eu beaucoup de changement ici concernant les conditions de travail du personnel. On se sent maintenant à l’aise, mais bizarrement, nous avons écouté qu’il y a une nouvelle équipe qui devrait arriver pour changer l’équipe actuelle qui nous traite bien. C’est ainsi que tous employés ont dit non, nous ne pouvons pas accepter que les choses se passent comme telles », a expliqué Jonathan Yomba, l’un des délégués du personnel de l’hôtel Legder.

Une formation délégation libyenne était arrivée le mercredi dernier à Bangui. Dans la délégation se trouve une équipe du Group Laïco, le groupe libyen qui dirige l’hôtel Ledger Plazza.

Selon les informations qui ont circulé contre attente du personnel de l’hôtel à Bangui, une nouvelle équipe faisant partie de la délégation en visite à Bangui, risquerait de remplacer l’équipe actuelle de la direction générale de l’hôtel.

Mais solidaires avec l’équipe de la direction générale dirigée par Chokri Ben Abdellah, les employés de Ledger s’opposent à toute tentative de remplacement de l’équipe en place.

Ainsi, à l’arrivée de la délégation de la Libye devant l’hôtel, les employés se sont constitués en barricade à l’entrée principale du bâtiment. Empêchée d’y accéder, la délégation sous une escorte musclée des forces armées centrafricaines, a rebroussé chemin de l’aéroport.

« Nous voulons seulement continuer avec cette équipe en place qui a fait beaucoup d’effort afin d’améliorer nos conditions de travail et de redorer l’image de l’hôtel qui a été détruite par l’ancienne équipe par le passé. Je demande vraiment au gouvernement de nous aider dans ce sens », a conclu Jonathan Yomba.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires