RCA: quand la Minusca condamne les violences sexuelles et mais nie celles commises par ses contingents

0
59
Centrafrique-Veuve-Ndjoni-Sango
Une femme violée, image d'illustration

Par Fofito Mattas

Bangui 13 janvier 2022—(Ndjoni Sango): La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) ne cesse de condamner les multiples violences sexuelles commises sur les femmes et les filles alors qu’elle ignore aussi celles commises par ses contingents.

La Minusca, dans la logique de son mandat pour le maintien de la paix, n’a toujours pas encore fait preuve depuis les 7 années de leur présence sur le territoire national et les périphéries.

Des plaintes venant de plusieurs victimes contre ces contingents onusiens. Des violences sexuelles, des cas d’accident mortel, non-assistance des casques bleus à une personne en danger sont les bavures des forces onusiennes.

Dans sa mission maîtresse qui consiste à protéger la population civile ainsi que leurs biens et à mettre hors d’état de nuire les groupes rebelles qui continuent de terroriser la population civile, cette mission onusienne dans son bilan n’a toujours pas donné satisfaction au peuple centrafricain.

Dans sa résolution 2552 (2020), « la Minusca a pour mission de défendre le droit de l’homme, y compris la protection de l’enfance et les violences sexuelles commises en période de conflit».

Dans cette résolution, elle réaffirme qu’il est impératif de traduire en justice de toute urgence tous les responsables de violations du droit international humanitaire, des violences des droits de l’homme et d’atteintes à ces droits, quel que soit leur statut ou leur appartenance politique. Comment est-ce que la Minusca qui n’arrive pas à mener à bien sa mission principale peut encore soutenir le droit de l’homme ?

L’on se pose la question de savoir si cette mission internationale applique le même châtiment sur ces contingents ayant bafoué ces droits en usant de son  pouvoir pour abuser de ces jeunes femmes et filles durant l’exercice de leur mission dans certaines localités où ils sont déployés ?

Ces problématiques restent de nos jours sans réponses. C’est ce qui dépasse l’entendement des observateurs et des citoyens de cette nation. Que peut faire la Minusca pour soigner son image suites à ces multiples dérapages ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires