RCA: table ronde sur la capitalisation du projet « Stop Atène » de lutte contre la désinformation

0
37
L'équipe de Stop Atènè de la fondation Ndeke Luka @crédit Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 22 janvier 2022—(Ndjoni Sango) : La Fondation Hirondelle a organisé du 19 au 20 janvier 2022, une table ronde pour évaluer le projet #StopAtène, qui est arrivé à son terme. Cette assise vise à faire un état des lieux sur la question de la désinformation en RCA, à la lumière de l’expérience capitalisée dans le cadre du projet et des dynamiques en cours à l’échelle du pays.

Durant 15 mois, la Fondation Hirondelle/Radio Ndékéluka, soutenue par l’Union européenne, a développé une approche innovante pour lutter contre la désinformation en République centrafricaine. Pendant plusieurs mois de sa mise en œuvre, les acteurs dudit projet se sont retrouvés autour d’une table ronde qui a offert un espace d’échanges, de réflexion sur les enjeux de la thématique, les grandes tendances, les enseignements et apprentissages à capitaliser tout au long de ce projet.

Ce projet spécifique de 15 mois vise à accompagner les citoyens à développer une meilleure compréhension des enjeux et processus électoraux, grâce à un programme d’informations vérifiées, indépendant et luttant contre les fausses nouvelles ; sensibiliser les citoyens à produire une analyse critique des informations reçues grâce à des contenus journalistiques dédiés à l’éducation aux médias et à la vérification des informations.

Lors de sa mise en œuvre pilotée par radio Ndékéluka, plusieurs activités ont été menées autour de 3 piliers principaux et interconnectésdont la mise en place d’une cellule multidisciplinaire d’investigation. Le déploiement d’un programme de sensibilisation et d’éducation aux médias et enfin, l’investissement dans l’innovation technologique pour le développement d’outils de recherche et d’évaluation d’impact.

Le Président du HCC, Josué Richard Pouambi, a apprécié la campagne de lutte contre la désinformation menée par radio Ndékéluka via sa cellule #StopAtène. Il souhaite la pérennisation dudit projet afin de minimiser ce phénomène qui continue de saper la base de la cohabitation en République centrafricaine.

« Je ne peux que dire merci à radio Ndéléluka à travers sa cellule, parce que c’est le travail que nous, au niveau du Haut Conseil de la Communication (HCC), on aurait dû le fairesi nous avions les moyens financier et technique pour le faire. Radio Ndékéluka fait déjà un travail fabuleux, nous ne pouvons qu’encourager et demander aux partenaires à appuyer dans l’exécution de cette mission, pour minimiser les risques de la désinformation dans notre pays », a plaidé le Président du Haut Conseil de la Communication.

Cette évaluation autour de la table ronde a vu la participation de plusieurs partenaires qui accompagnent certains médias nationaux dans la lutte contre la désinformation dont l’Union européenne en Centrafrique, la France et la Minusca.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires