RCA: un rapport accablant dressé par les enseignants de l’ENS sur le payement de vacation

0
123
Pour illustration, les enseignants chercheurs en formation en 2018 @crédit photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 9 février 2022—(Ndjoni Sango): Dans une note adressée le 8 février 2022 aux autorités du pays dont le Chef de l’Etat, le Bureau des Enseignants Ressortissants de l’Ecole Normale Supérieure en Instance d’Intégration, a  présenté un rapport. Lequel rapport a trait au payement de leur vacation de l’année académique 2019-2020 au mois de janvier 2022, avec des grands problèmes identifiés qui risquent d’engendrer des difficultés dans le système éducatif centrafricain.

Dans une correspondance adressée au Président de la République, Faustin Archange Touadera dont l’objet est : « Rapport sur le payement de vacation : problèmes identifiés », le bureau des enseignants, ressortissants de l’Ecole normale supérieure (BERENSII), a exprimé leur sincère gratitude pour tous les efforts qu’il déploie pour le payement de vacation cette année.

A travers cette note, les Enseignants en instance d’intégration ont apporté des éclaircissements sur le payement de cette vacation et certains enseignants qui, selon eux, ont été exploités par certains techniciens du ministère de l’éducation nationale, du ministère des finances et du budget, de l’inspection académique de Bangui et surtout par certains enseignants intégrés, que le directeur des ressources humaines du ministère de l’éducation nationale avait maintenu dans le bureau de la vacation pour garantir ses intérêts.

Selon eux : « En date du 7 février 2022 à 17h, le professeur intégré Amine Malekian, affecté à Bambari et ramené à Bangui par le DRH, pour être président de la vacation, a reçu une somme de 890 000 FCFA entre les mains de monsieur le directeur du contrôle contentieux (DCC) du trésor », ont-t-ils mentionné dans cette note avant de préciser que la somme versée est le « fruit de la défalcation prélevée sur les frais de vacation de chaque enseignants vacataires. Monsieur le Chef de l’Etat, il y a eu au total 15 000 enseignants vacataires payés, et l’Etat a payé la totalité des vacataires, et la somme de 2000 F CFA était prélevée sur les frais de chaque vacataire ; ce qui fait une somme de 3 000 000 F CFA. La somme de 3 000 000 est réduite en 890 000 ».

Cependant, le BERENSII refuse de s’associer avec Malekian pour le partage de cet argent sale. D’après eux, c’est pour ces exploitations inhumaines qu’ils s’opposent radicalement à la proposition du contrat fait par le ministère de l’éducation nationale.

En plus de cela, ils rappellent que le chef de service du matériel au ministère des finances et du budget, qui a proposé dans une démarche responsable à Malekian de prélever une somme de 100 000 FCFA pour l’arrangement du portail que les enseignants ont cassé lors de leur grève.  Ce responsable de matériel a été menacé par le sieur de tous les coups.

Enfin, tous les enseignants en instance d’intégration, les administrateurs scolaires et les éducateurs spécialisés qui avaient fait la vacation en 2019 et qui viennent d’avoir les frais de leur vacation en 2022, par la voie de leur bureau, remercie infiniment le Président de la République pour leur avoir payé cette vacation. Mais ils ne veulent plus de vacation ni contrat qui est un instrument pour eux d’exploitation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires