RCA/basketball: « je porterais les 5 couleurs de la nation » rêve de Josias Cédric Nongo

0
110
Josias Cédric NONGO, une pépitre du basket centrafricain en formation à l'Academy Bogomo de Bouar @crédit photo Kizer Maidou

Par Kizer MAIDOU

Bangui 12 Février 2022—(Ndjoni sango) : A seulement 13 ans, le jeune adolescent Josias Cédric NONGO rêve de porter les cinq couleurs de la République centrafricaine. Formé au sein de l’Academy BOGOMO Basketball, le jeune homme a une vision lointaine sur le Basketball centrafricain.

Fils d’un boulanger installé à 450 kilomètre de la capitale Bangui, vers la sortie nord, Josias Cédric NONGO, rêve de représenter la République centrafricaine sous ses cinq couleurs dans la discipline sportive.

« A travers cette connaissance pratique que nous recevons de cette école depuis sa création, j’ai eu le goût de jouer et de faire comprendre à mes amis que le sport est un jeu qui ouvre la porte aux enfants de s’épanouir. Avec le savoir, le maniement de la boule aujourd’hui, je me vois capable. J’ai cette  envie, et je crois en cela. Je porterai les couleurs de la nation centrafricain en cette discipline ».

Tous les week-ends, le fils aîné de l’institutrice Marthe TANDA de l’école Lokoti de Bouar, ne manque aucune séance de d’entraînement. Courage, persévérance et adresse sont les objectifs fixés par le jeune homme, natif de la Nana-Mambéré pour faire de son rêve une réalité.

Animée par un esprit d’équipe et d’union autour du ballon rond, le grand frère de Amina invite ses compagnons à le rejoindre sur le terrain du complexe sportive Aristide Briand REBOAS tous les samedi et dimanche de 15heures 30 à 17 heures. Ce dernier lance un appel aux parents de  laisser leurs enfants intégrer l’Academy BOGOMO Basketball pour une seconde chance de réussite dans leur vie.

« Je demande aux parents de chaque enfant de la Nana-Mambéré, d’offrir cette chance à leurs enfants d’intégrer ce centre de Basketball qui est une 2nde chance pour se rattraper dans la vie. De même aux parents, je les invite d’encourager leurs enfants sur ce chemin » a conclu l’élève de la classe de 6ème.

Hormis son statut d’élève, l’aîné de la famille NONGO a su mettre de l’ordre dans ses plannings d’activité scolaire et sportive. L’enfant du boulanger et de l’institutrice a toujours été brillant  sur le banc de l’école jusqu’au collège dont il est parmi les meilleurs de sa classe.

Elève en classe de 6ème au complexe scolaire de Camp Deroux de Bouar, le fils héritier de Henry NONGO porte déjà en lui les stigmates d’un futur Basketteur aguerri.

Passionné du Basketball et du haut de ses maigres 13 années sur terre, Josias rêve déjà d’un avenir meilleur avec le basketball qu’il aime tant.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires