RCA: « Nous voulons que toute votre région soit en paix » Sidiki Daniel Traoré aux enfants de Bocaranga

0
92
Sidiki Daniel Traoré commandant de force de la Minusca en mars 2022 à Bocaranga en Centrafrique @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 26 mars 2022— (Ndjoni Sango) :  Au cours des activités civilo-militaires des casques bleus de la Minusca, le mercredi dernier à Bocaranga où des kits scolaires et sportifs ainsi que des soins médicaux ont été administrés à la population, le commandant de force, Sidiki Daniel Traoré a transmis un message d’espoir aux enfants de cette localité située à 525 km au nord-ouest de la RCA.

Pour associer la population à la réussite de la mission de maintien de paix à Bocaranga et ses environs, les casques bleus portugais et bangladais effectuent des activités civilo-militaires de proximité. Des soins médicaux administrés, des kits scolaires et sportifs ont été remis mercredi 23 mars aux élèves et lycéens de la ville.

Aux villages Bokongo et Gbadok, ainsi qu’au lycée de Bokaranga, le commandant de force de la Minusca qui a présidé les cérémonies de différents dons, a souligné l’importance de l’assistance aux enfants vivant dans les zones de conflit.

« Pourquoi aujourd’hui nous nous adressons aux enfants ? L’enfant c’est l’avenir de demain. Aujourd’hui, vous êtes des enfants, et demain vous serez comme nous. Et nous, nous avons le devoir de vous accompagner dans cette évolution. Il faut que nous puissions vous donner, dès cet âge, tous les moyens nécessaires pour que vous puissiez grandir et vous formiez dans de bonnes conditions. Vous êtes à l’école et c’est l’endroit où on apprend et on se renforce en éducation. C’est vous qui allez continuer à construire la Centrafrique de demain, de paix et prospérité où tout le monde est heureux », a déclaré Sidiki Daniel Traoré, commandant de force de la Minusca.

Pour que ces enfants puissent arriver à atteindre leurs objectifs en étant sur le banc de l’école, il faut des accompagnements de part et autres. La Centrafrique traverse depuis des décennies, une situation sécuritaire dramatique.

L’instabilité qui s’empare des villes et régions du pays a affecté négativement les écoles dans les villes de province du pays. Sur cet aspect sécuritaire, Sidiki Daniel Traoré souligne l’apport de la Minusca, conformément à son mandat de protection des civils.

« La MINUSCA est là pour vous accompagner. Avec vous, nous allons vous accompagner pour vous aider à atteindre vos objectifs. Mais, en attendant, occupons-nous bien de ces enfants. Nous les adultes, nous devons travailler à être de bons exemples pour ces enfants. Nous voulons que toute votre région soit en paix. Nous voulons que la Centrafrique, l’Afrique et le monde entier soient en paix, pour que nous serions aussi en paix », a-t-il martelé.

A Bocaranga, la Minusca renforce sa présence face aux menaces des rebelles du mouvement 3R qui errent dans les périphéries de la ville.  En appui au bataillon des casques bleus de Bangladesh et aux forces armées centrafricaines, un bataillon de force rapide des casques bleus portugais est déployé dans la ville.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires