RCA: les questions de pastoralisme et de transhumance liées à la sécurité

0
131
L'atélier sur le pastoralisme et la transhumance en RCA à l'hôtel Oubangui en juillet 2022 @crédit photo Kizer Maidou

Par Kizer MAIDOU

Bangui 27 Juillet 2022– (Ndjoni Sango) : Ouverture ce jour à Bangui de l’atelier de la 6ème réunion de la plateforme nationale de pastoralisme et de transhumance. Pendant trois jours, les parties prenantes vont se pencher  sur les questions de pastoralisme et la transhumance au niveau national et transfrontalier.

Cette 6ème réunion de la plateforme nationale de pastoralisme et de transhumance qui s’ouvre pour une période de 3 trois jours, a réuni les différents membres de la plateforme et certains pays partenaires comme le Tchad et le Cameroun.

Cette réunion est une occasion de réflexion sur les différents enjeux qui prend en compte le pastoralisme et la transhumance en République centrafricaine et les pays frontaliers.

L’Objectif, selon le Docteur Cissé BAKARY, Agent Responsable Développement Elevage à la FAO, est d’assurer une cohésion entre les populations d’une part et de garantir une sécurité aux éleveurs agriculteurs dans l’exercice de leurs fonctions au niveau national et transfrontalier d’autre part. Telle est la raison de cette réunion tripartite RCA-Tchad-Cameroun :

« Il fallait que nous puissions mettre en place cette réunion pour que les trois pays puisse se rencontrer avec les spécialistes des trois pays pour réfléchir ensemble sur les stratégies et les mécanismes à mettre en place pour assurer la sécurité des populations agricoles et pastorales. Et aussi  a assuré une cohésion entre les populations. Donc la gestion pacifique et apaiser des ressources naturelle qui constituent des conflits entre tous ces exploitants».

Dans la sous région d’Afrique Centrale, l’élevage pastoral est une activité très importante qui contribue à l’économie de ces trois pays. Cette activité varie entre 13 à 27%  entre le Tchad, la RCA et le Cameroun.

Ce système de production animale requiert beaucoup de mobilité qui génèrent en retour des conflits entre agriculteurs et éleveurs dans les zones. Hormis cela les éleveurs et les trois pays se confrontent également aux phénomènes de djihadisme et de groupe armé qui provoque de l’insécurité.

Donc cette 6ème réunion a d’une part l’objectif d’organiser la transhumance pour la saison a venir sur le plan national et transfrontalier, une analyse des problématiques liées à la santé animale, la mise en place d’une stratégie de capitalisation et de valorisation des résultats des études sur les chaines de valeurs des petits ruminants en RCA et bien d’autres sujets.

La plateforme nationale de pastoralisme et de transhumance est créée le 31 Mars 2015 par un arrêté ministériel. Elle est constituée des départements ministériels, organismes, organisation non gouvernementales nationales et internationales et des organisations de la société civiles. Cette 6ème réunion après la dernière de 2019 qui démarre ce jour, prendra fin le vendredi 08 Juillet 2022.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires