RCA: séminaire gouvernemental, un mécanisme visant à générer des ressources à l’Etat

0
60
Ouverture du deuxième séminaire gouvernemental à Bangui @crédit photo Marly Pala (Août 2022)

Par Marly Pala

Bangui 24 août 2022—(Ndjoni Sango) : Le 10 août dernier, le Président de la République Faustin Archange Touadera a lancé la deuxième édition du séminaire gouvernemental. Cette rencontre gouvernementale vise à mutualiser les actions menées par chaque ministre dans son département afin de générer des ressources croissantes pour booster l’économie de la République centrafricaine.

La République centrafricaine sort à peine d’une crise multiforme due aux conflits militaro-politiques qui se sont perpétrés dans le pays. Ces crises ont touché plusieurs secteurs et ont fragilisé le développement socioéconomique de Centrafrique. Malgré des mécanismes mis en place pour relever le pays, certains maux freinent encore le processus de développement.

A cet effet, après le retour à l’ordre constitutionnel qui a vu la mise en place des autorités légalement établies, des mécanismes visant à générer des recettes domestiques pour faire face aux besoins de l’Etat ont été mis en place.

C’est cette optique que l’idée du séminaire gouvernemental est assortie, à laquelle, deux séminaires ont été organisés en 16 mois du deuxième quinquennat du Professeur Faustin Archange Touadera, dont l’objectif est de mutualiser les activités des ministres.

A en croire Maxime Balalou, ministre chargé du secrétariat général du gouvernement, cette initiative vise à générer des ressources non comptabilisées afin de booster l’économie : « Nous voulons travailler pour permettre à nos populations de pouvoir bénéficier des fruits de la croissance. Et par ce travail, nous nous adaptons à l’évolution du temps, de l’environnement économique et mondial et le gouvernement ne peut pas, face à des besoins de ressources. Nous avons constaté que beaucoup de ressources sont générées par des ministères sectoriels et ne sont par reversées directement dans la caisse de Trésor Public. Donc on va mettre en place un mécanisme à travers un comité de coordination qui va permettre d’identifier toutes les ressources qui n’ont pas été comptabilisées et que les agents de Trésor seront chargés de les encaisser. Ce qui va permettre bout à bout à l’Etat de disposer des moyens pour faire face à ses obligations régaliennes », a-t-il signifié.

Le développement de la République centrafricaine dépend de la clairvoyance et de la transparence dans la gestion des institutions républicaines. Ce mécanisme de mutualisation des activités gouvernementales est un coup de pouce pour la construction du pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires