RCA: les femmes de REFAAC se veulent autonomes à travers des tontines

0
37
regroupement des femmes de REFAAC à Bangui @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 23 décembre 2022—(Ndjoni Sango) : Après plusieurs mois de cotisation dans le but de se rendre autonomes, les femmes regroupées au sein du Réseau des Femmes Actives d’Afrique Centrale, ont procédé à la remise des enveloppes de tontine. La remise a eu lieu le samedi 17 décembre lors d’une réunion tenue dans au siège de ladite organisation en présence des membres du REFAAC et quelques autorités judiciaires.

Le Réseau des Femmes Actives d’Afrique Centrale est l’une des organisations féminines qui s’activent pour le développement de la République centrafricaine à travers diverses activités. A cela, après des rencontres avec d’autres organisations à l’extérieur du pays, REFAAC a initié une stratégie visant à cotiser des fonds pouvant permettre à ces membres de générer des activités.

C’est pourquoi, après 15 mois de cotisation, commençant de septembre 2021 à décembre 2022, ces femmes leaders ont décidé de partager les enveloppes. Selon Léa Larissa Barka-Nado, présidente du REFAC, cette initiative vise à rendre ces femmes autonomes afin de contribuer aussi au développement du pays.

« Je commencerai tout d’abord par témoigner ma gratitude envers Dieu pour ses bienfaits. La tontine qu’on a cassée aujourd’hui, avait commencé en septembre 2021 et jusqu’à ce jour, cela nous fait une année et quelques mois. Ce qui nous fait au total 4.725.155 FCFA, repartis entre 30 personnes. Ce qui est une satisfaction pour nous. Et nous avons appris cette idée lors d’une rencontre des femmes à la foire transfrontalière, après un séminaire sur la tontine. Et donc nous avons jugé la pratiquer chez nous afin de pousser les femmes à être autonomes. Nous envisageons déjà ouvrir un compte bancaire au nom du REFAAC. Je demanderai aux femmes de se lever et de lancer dans des activités afin de contribuer au développement de notre pays », a-t-elle signifié.

Pour Charlotte Danwane, bénéficiaire et membre du REFAAC, le développement d’un pays passe par l’union des femmes.

« Je tiens d’abord à remercier la présidente pour cette initiative qui nous a permise toutes aujourd’hui de sourire. Car la tontine est vraiment rentable, tu peux avoir de bon projet et que tu n’as pas d’argent, tu ne peux pas faire un prêt à la banque du moment où tu ne travailles pas. Mais grâce à la tontine, tu peux générer des fonds pour pouvoir répondre à tes besoins. C’est ce que j’avais fait pour construire ma maison. Je conseillerai aux autres femmes qui ne sont pas encore dans des associations de venir se joindre à nous. Car, le REFAAC est une organisation qui contribue au développement du pays et qui accompagne d’autres femmes et enfants à s’épanouir », a-t-elle lancé.

Signalons que ce réseau a eu à participer à des grandes rencontres internationales des femmes leaders au nom de la République centrafricaine et a assisté des femmes et enfants démunis à travers la prise en charge et d’autre assistance multiforme.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires