La CODICAO Condamne le laxisme puis la léthargie de la MINUSCA et de la SANGARIS

1
10634

LOGO CODICAO 2

Communiqué   N° 021

Consciente que les Centrafricains de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud du pays, de toutes les races et confessions religieuses finiront un jour par s’accorder et à œuvrer pour la PAIX en Centrafrique
La Coordination  de la Diaspora Centrafricaine de l’Afrique de l’Ouest (CODICAO), suite à sa condamnation avec la dernière rigueur du bouc émissaire et des massacres du 26, 27 et 28 septembre 2015 sur la population civile par les ennemis de la PAIX et de la nation centrafricaine

  • S’indigne de ces crimes odieux, analogue à un complot gouvernemental, qui se sont produits sous le regard passif voire admiratif des forces étrangères qui ont pour rôle la protection de la population
  • Condamne le laxisme puis la léthargie de la MINUSCA et de la SANGARIS
  • Réclame l’application stricte et ferme des résolutions 2127 (2013) et 2196 (2015) du conseil de sécurité des nations unis
  • Exige dans un délai raisonnable et sans condition le désarmement de toutes les milices et troupes non-conventionnelles sans distinction.
  • Demande la protection pure et simple de la population civile abandonnée à elle-même.

A cet effet, la coordination générale appel tous les coordonnateurs régionaux (Accra, Dakar, Cotonou, Lomé, Ouagadougou …) à une grande mobilisation de la Diaspora le lundi 3 octobre 2015 afin de de mener dans les villes respectives une marche pacifique de soutien au peuple centrafricain pour réclamer sa protection et celle de nos parents avant que tard il ne soit.
Fait à Cotonou le 29 Septembre 2015
Le Coordonnateur Général
Joly ZINDOTEALALOGO CODICAO 2 (1)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gbengba Eric
Gbengba Eric
6 années il y a

La République centrafricaine a trop souffert, et la faute appartient a cette classe politique dirigeante constituée d’intellectuels tarés. Par la soif du pouvoir, ils ne veulent pas des élections en Centrafrique, Par leur faiblesse, ils se laissent manipuler par le colonisateur… Honte aux dirrigeants, Peuple centrafricain, après les massacres du 26 , 27 et 28 sache que ne pourra pas compter sur tes dirigeants pour te défendre et défendre tes intérêts. Defends toi toi même car un adage dit ! La voix du peuple est la voix de Dieu Bonne initiative chers frères de la CODICAO, la patrie ou la… Lire la suite »