Centrafrique : La Minusca appuie la réinsertion des Antibalaka dans des activités génératrices de revenus

0
10730
????????????????????????????????????
DSC_0279
Enregistrement des Antibalaka/@Inès Ngopot

Ndjoni Sango (Bangui 22/05/16) :_Les ex-combattants Anti Balaka du  village Sekia situé à 27 km de la ville de  Bangui sur l’axe Mbaîki  ont été enregistrés dans le cadre de pré-DDR.  500 ex-combattants ont été enregistrés ce jeudi  19 mai 2016. Institué par la MINUSCA, ce volet pré-DDR vise à démobiliser ces ex groupes armés et les réinsérer dans des domaines d’activités de leur choix.

Ils sont nombreux, hommes et femmes, qui combattaient dans le groupe Anti Balaka avec comme leader le Caporal Yékatombe Rombo vers le sud de la République centrafricaine. Aujourd’hui, ils aspirent à un air nouveau et veulent tourner la page.

Paleo ZILABO, médiateur interne des Anti Balaka trouve que cela est une bonne initiative : «  les Anti balaka veulent tourner la page de ces moments tragiques que le pays a connu. Ils veulent faire un pas vers la paix. C’est pourquoi ils ont répondu très  valablement à leur profilage. J’apprécie cette initiative.

Victoire NAMBOKINENA, un ex- combattant Anti Balaka se dit impressionné pour cet  enregistrement. « La Minusca veut nous aider, c’est pourquoi elle est là dans notre village. Moi particulièrement je suis très content d’être enregistré car cela me permet de reprendre la vie normale pour a paix dans mon pays. » a- t-il dit.

Une ex-combattante appelle les autres à se faire également enregistrer afin de faire la table rase du passé et tourner la page vers un avenir meilleure qu’avec les armes. « Hier nous étions dans la brousse, mais aujourd’hui si nous sommes chez nous au village, c’est que nous voulons la paix. Je me suis fais enregistrer pour que dorénavant je mène une activité digne  de ce nom dans la société que je suis appelée à apporter ma contribution pour son épanouissement. J’en profite pour interpeller mes amis à faire comme moi», a lancé Belvia NAGO.

Les ex Anti Balaka qui doivent être enregistrés à cet effet, sont au nombre de1500 selon HARY Éric, consultant DDR à la Minusca. «  Nous précédons à cet enregistrement d’une manière concrète possible. Ce n’est pas du tout un travail facile, mais une fois l’effectif de 1500 atteint, nous enverront la liste à Monsieur NGAISSONA et enfin nous procéderons à la validation. » explique-t-il avant de préciser par ailleurs que ce volet ne concerne non seulement les ex- Anti Balaka, mais également le profilage de 1500 ex-Seleka.

 Notons que ces 500 éléments Anti Balaka  enregistrés ce jour 19 Mai, ont reçus des certificats. Selon Michel Apollinaire Bangui, Charg2 de DDR au ministère de la Sécurité publique, ce certificat va leur permettre d’être identifié au jour  où ils auront le privilège d’avoir l’appui financé ou matériel  dans des activités qu’ils ont choisi lors de l’enregistrement.

Le profilage des ex anti balaka a débuté dans la région de Paoua et à boy-rab dans le 4e arrondissement.

Inès Laure N’GOPOT

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments