Centrafrique : grève des étudiants pour revendiquer le payement de leurs bourses

0
10992
Image2
Université de Bangui/@Eric Ngaba

Ndjoni-Sango (Bangui 12/08/16) :

Par Inès Laure NGOPOT

Les étudiants de l’Université de Bangui sont de nouveau sur l’avenue des Martyrs pour prouver leurs mécontentements. Le jeudi 11 août 2016, à la suite de leurs bourses d’études qui tardent à être payées, ils ont barricadé l’Avenue des Martyrs, empêchant au passage, les véhicules qui empruntent cette avenue.

L’unique Université publique de la RCA ne cesse d’enregistrer des séries de grèves à répétition.  Pour celle qui a déclenché ce jeudi 11 Aout,  la raison s’articule autour du payement des bourses de l’année académique 2014-2015 qui prend de retard. L’une des raisons évoqués consiste la liste additive des étudiants autorisés à avoir la bourse et que leurs noms ne sont pas rendus public.

Flora Abba, étudiante en 2e année de la sociologie à l’Université de Bangui trouve que ces étudiants boursiers sont dans la logique de leurs manifestations.

 » Je pense que le payement de la bourse revendiqué par les étudiants doit être pris en compte. Car c’est la bourse de l’année précédente alors que nous entrain de finir l’année académique en cours. Alors à quand on va payer la bourse de l’année 2015-2016 ? « .

Cette grève des étudiants est appréciée de manière différente. Pour sa part Teddy Parfait Komesse, étudiant en 3e année des Sciences de l’Information et de la Communication pense qu’il y a d’autres raisons plus importantes à se manifester que la bourse.

« Les conditions d’études à l’Université de Bangui  sont hypothétiques. Nous avons une année académique qui dure plus d’un an, la bibliothèque qui ne répond pas aux attentes des étudiants de toutes les facultés, les campus universitaires qui sont malpropres, pour ne citer que ça. Et je pense que nous devrions prouver notre maturité intellectuelle. Ces grèves à répétition pour revendiquer à chaque fois  la bourse ne nous grandi pas « .

Précipité sur les lieux, le président de la délégation de la ville de Bangui, Raymond Emile Gros Nakombo tente de calmer les manifestants en leur promettant de poursuivre la suite logique de leurs inquiétudes auprès des autorités concernées.

« Je ne peux pas rester inerte face aux revendications de ces étudiants dans la mesure où ma mission, elle est noble. Elle tient de la dimension sociale des activités de la Mairie de Bangui. Je me sens concerner car j’ai été étudiant aussi et je comprends le souci de ces étudiants. Et pour appuyer le gouvernement, je suis obligé de venir voir ces enfants et porter leurs voix auprès des décideurs, auprès du ministre  de l’éducation, de la finance et le Chef de l’Etat pour voir comment régler ce problème pour éviter qu’il y ait des cas d’entraves  à la circulation », s’est-il confié à nous.

La dernière manifestation des étudiants de l’Université de Bangui, toujours dans la revendication de bourses d’études remonte au mois de mars dernier.

Copyright : Ndjoni-Sango !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires